La vasectomie augmenterait-elle le risque de cancer de la prostate ?

La vasectomie augmenterait-elle le risque de cancer de la prostate ?

Une importante étude d’envergure de la Clinique Mayo y répond une fois pour toute…

La plupart des hommes sont assez nerveux lorsqu’on aborde la vasectomie. Et pendant trois décennies, des études contradictoires ne les ont pas rassurés.

Certains chercheurs ont avancé dans le passé que la procédure chirurgicale pouvait augmenter le risque de cancer de la prostate1.

Les chercheurs de la célèbre Clinique Mayo à Rochester, au Minnesota, ont récemment entrepris de régler la controverse en passant au peigne fin les 30 dernières années d’études sur la vasectomie pour déterminer si les peurs du cancer sont justifiées.

Ils ont analysé 53 études sur les liens entre la vasectomie et le cancer de la prostate, menées sur 15 millions d’hommes et suivis sur une période de 24 ans.

Le verdict?

Récemment publiée dans la revue scientifique JAMA Internal Medicine, leur analyse a révélé une augmentation absolue de 0.6 % du risque à vie. Il s’agit d’une augmentation minime que les chercheurs qualifient de « cliniquement insignifiante ».

L’étude a également révélé qu’aucune corrélation notable n’associe la vasectomie et le risque global de cancer de la prostate, le risque de cancer de la prostate de haut grade, ou le taux de décès liés à la maladie.

L’Auteur principal de l’étude et urologue de la Mayo Clinic, le Dr Bimal Bhindi a déclaré que le cancer de la prostate ne devrait pas être un facteur décisionnel lorsqu’un homme décide de procéder à une vasectomie2.

« Bien que les patients devraient être conseillés de manière appropriée, les préoccupations concernant le risque de cancer de la prostate ne devraient pas empêcher les médecins d’offrir une vasectomie aux couples qui cherchent une contraception à long terme », a conclu l’étude.

Les résultats confirment ceux d’une étude de la American Cancer Society l’an dernier. Cette dernière n’avait trouvé aucune corrélation entre la vasectomie et le cancer de la prostate3.

NouvellesPas de commentaire

Laisser un commentaire