Les signes et symptômes du cancer de la prostate

Il est fréquent que le cancer de la prostate, lors des tout premiers stades, ne cause aucun symptôme dû à son développement généralement lent.  L’apparition des symptômes est reliée à l’augmentation de la taille de la tumeur où celle-ci peut se développer dans les tissus et les organes environnants.


Signes et symptômes possibles du cancer de la prostate

  • Besoin d’uriner souvent, particulièrement la nuit (mictions fréquentes)
  • Empressement d’uriner (mictions urgentes)
  • Difficulté à commencer à uriner ou à arrêter d’uriner
  • Débit lent ou interrompu d’urine
  • Incapacité d’uriner
  • Douleur ou sensation de brûlure lors d’uriner
  • Sensation que la vessie n’est pas complètement vide après avoir uriné
  • Difficulté à avoir une érection
  • Éjaculation douloureuse
  • Présence de sang dans l’urine ou dans le sperme (plus rare)

Autres conditions qui peuvent causer ces symptômes

L’hypertrophie bénigne prostatique et la prostatite peuvent également causer des symptômes similaires au cancer de la prostate.

L’hypertrophie bénigne prostatite  se caractérise par une expansion de la prostate due à une croissance augmentée des cellules qui est un phénomène naturel en vieillissant.

La prostatite est une inflammation ou une infection de la prostate.

Ces maladies ne correspondent pas à un cancer de la prostate et elles n’augmentent pas le risque de développer un cancer de la prostate.

Ce qui cause les symptômes

L’augmentation de la taille de la prostate peut provoquer une pression sur l’urètre ou sur la vessie. Cette pression peut bloquer le débit urinaire et ainsi, causer des symptômes urinaires ou des problèmes sexuels.

 Signes et symptômes du cancer de la prostate avancé

Ces signes se manifestent lorsque le cancer a évolué et s’est propagé dans différents tissus et organes.

  • Douleur osseuse (en particulier au dos, aux hanches, aux cuisses, au pelvis et au cou)
  • Perte de poids
  • Fatigue et atteinte de l’état général
  • Diminution du nombre de globules rouges (anémie)
  • Faiblesse ou engourdissement dans les jambes ou les pieds
  • Perte du contrôle de la vessie ou de l’intestin
  • Œdème des pieds et des chevilles (dû à un mauvais drainage lymphatique causé par les métastases ganglionnaires)

Les tests que votre médecin doit faire avec ces signes

Si vous présentez des symptômes inhabituels, il est important de consulter un médecin pour déterminer les causes.

Le médecin pourra alors vous proposer un test sanguin d’antigène prostatique spécifique (PSA) et un examen rectal.

Digital_rectal_exam_nci-vol-7136-300