Pas ce soir chéri (e) ? Conseils pour renouer avec votre sexualité…

Pas ce soir chéri (e) ? Conseils pour renouer avec votre sexualité…

La sexualité est-elle la dernière chose à laquelle vous pensez maintenant ?

Le diagnostic et le traitement d’un cancer de la prostate chamboulent de nombreux aspects de l’existence : votre corps, vos émotions, votre vie. La relation avec votre partenaire, vos enfants, vos amis et vos collègues s’en trouve bouleversée. La sexualité et l’intimité sont peut-être alors les dernières choses auxquelles vous pensez. Vous avez sans doute bien d’autres préoccupations…

Or, la plupart des personnes atteintes d’un cancer éprouvent tôt ou tard un grand besoin d’intimité. Après un certain temps, des désirs liés à la sexualité et à l’intimité peuvent refaire surface. Le seul problème est que parfois, ça ne « marche » plus tout à fait comme avant, physiquement et émotionnellement.

La sexualité est souvent mise en veilleuse. Vous éprouvez peut-être des difficultés pour en parler avec votre partenaire, votre médecin ou un autre soignant ? Peut-être souhaitez-vous en parler tout en craignant les réactions ?

Votre Intimité
Après le traitement d’un cancer de la prostate, de nombreux hommes ont dit avoir éprouvé à la fois des sentiments de bonheur, de tristesse et de peur et qu’ils avaient des sautes d’humeur. Ils ont aussi souligné le besoin de continuer à avoir des relations intimes avec leur partenaire, malgré leur incapacité d’avoir des relations sexuelles complètes. Se toucher, s’embrasser, se tenir la main, se promener ensemble, se parler longuement et tout simplement être ensemble peut être profondément satisfaisant et vous aider à récupérer.

L’orgasme reviendra en temps et lieu. Nous vous recommandons de discuter ouvertement avec votre partenaire de vos préoccupations ou de vos pensées et d’en parler à votre urologue également.

Maintenir une sexualité épanouie
Points à retenir lorsque vous êtes prêts à reprendre vos activités sexuelles :
• Après une chirurgie radicale, il est conseillé d’attendre 4 semaines avant la reprise des relations sexuelles.
• Vos relations sexuelles ne causeront pas de récurrence.
• Soyez prêts à l’imprévu. Riez lorsque cela arrive. La sexualité ne doit pas être une « affaire sérieuse » ou un « marathon ». Permettez-vous d’arrêter et de vous reposer si vous êtes fatigués.
• Les relations sexuelles ne doivent pas causer d’inconfort ou de douleur. Si cela arrive, parlez-en à une de nos infirmières ou votre médecin. La peur de la douleur peut engendrer des difficultés sexuelles.
• L’anxiété de performance peut se produire si vous êtes trop concentré sur votre érection.
• La peau est le plus grand organe sexuel et le cerveau est le plus important organe sexuel. En les utilisant, les possibilités d’activités sexuelles seront illimitées.
• Un diagnostic de cancer ou son traitement ne doit pas dicter ce qu’un homme peut faire ou ne pas faire. Utilisez votre imagination et l’humour pour explorer de nouvelles voies afin de garder votre intimité.

Et sachez que peu de couples se séparent en raison d’un cancer de la prostate. En fait, cette épreuve peut vous unir plus qu’avant, car votre cancer force la communication, brise les tabous et fait place à l’imagination.

https://www.youtube.com/watch?v=qq2ovCRb3ew#t=0h0m0s

NouvellesPas de commentaire

Laisser un commentaire