Ce qui compte

Votre cancer compte

Ce qui compte pour vous

Une fois que le cancer de la prostate s’est propagé en dehors de la prostate, il est considéré comme avancé. Il peut affecter les ganglions lymphatiques, les tissus avoisinants, les os, ou d’autres parties du corps. Le cancer métastatique de la prostate dénote la propagation au-delà des tissus qui sont directement adjacents à la prostate.

Ce type de cancer affecte grandement la qualité de vie de ceux qui en souffrent, particulièrement à un stade avancé. Il peut donc parfois être difficile de gérer la maladie au quotidien. Heureusement, vous pourrez traverser cette épreuve un peu plus sereinement si vous vous recentrez sur ce qui compte le plus pour vous.

Un jour à la fois

Il n’existe aucun moyen facile de recevoir un diagnostic de cancer avancé ou d’apprendre que votre cancer a progressé. Lutter pour comprendre ce que cela signifie pour votre vie peut entraîner des sensations qui peuvent varier du dépassement et de l’engourdissement, à la colère, la tristesse et la peur.

Il faut comprendre une chose importante, c’est qu’il n’y a pas de « bonne » façon de gérer les sentiments que vous éprouvez en ce moment. Vous ainsi que vos proches gérerez cette nouvelle étape de votre vie de la manière qui vous convient le mieux.

Dépasser la maladie

Contrairement à ce qu’entendent trop souvent les patients, personne n’est tenu d’accepter sa maladie. Il sera déjà assez difficile d’apprendre à vivre avec elle. On peut reconnaître la présence du cancer, la nécessité des traitements et leurs effets secondaires. Pour le reste, il est difficile d’accepter de perdre la maîtrise de sa vie. Aucun malade n’est obligé de se résigner.

Une attitude combative, où le patient refuse de baisser les bras, est très souvent d’un grand secours pour le moral. C’est peut-être aussi la meilleure façon de faire face aux jours difficiles.

Vous trouverez peut-être que ce type de diagnostic vous donne une nouvelle perspective de la vie et une nouvelle motivation de vous concentrer sur les personnes, les relations et les activités les plus importantes pour eux.

Prendre soin de soi

pour vous et cancer prostate

Votre équipe soignante vous aidera à élaborer un plan de traitement qui répond le mieux à vos besoins, mais il y a aussi beaucoup de dispositions que vous et vos proches pouvez prendre pour améliorer votre qualité de vie au cours de cette odyssée. N’oubliez pas que tout le monde réagit différemment au cancer et à son traitement. Il est donc important de travailler ensemble pour trouver les solutions qui vous conviennent le mieux.

En veillant sur votre propre bien-être mental, émotionnel et physique, vous serez mieux préparé pour faire face aux changements qui résultent de la vie avec un cancer avancé et son traitement.

Le rôle que vous jouez en prenant soin de vous-même est tout aussi important que n’importe quel médicament ou traitement.

Le bien-être par l’exercice

Lorsqu’on est en santé, le bien-être vient naturellement. C’est une tout autre chose avec une maladie comme le cancer de la prostate. Vous pouvez tout de même stimuler cette sensation grâce à l’exercice physique et à une saine alimentation. C’est en prenant soin de vous que vous vous sentirez mieux.

Vous n’avez pas à suivre un entraînement intensif pour vous sentir bien, d’autant plus que les traitements contre le cancer de la prostate affaiblissent parfois la masse musculaire et causent de la fatigue. Des exercices simples et de faible intensité peuvent tout à fait contribuer à améliorer votre humeur et à réduire la fatigue que vous ressentez.

La marche ou le yoga, par exemple, peuvent vous aider à vous sentir mieux en produisant des endorphines. Vous pouvez également opter pour une activité qui aide à renforcer les os et les muscles, comme monter des escaliers ou jardiner. L’important est de choisir quelque chose qui vous intéresse et qui vous motive.

Les bienfaits de l’alimentation

L’alimentation contribue également au bien-être que vous ressentez. Cependant, les traitements contre le cancer de la prostate peuvent entraîner une perte d’appétit ou des maux d’estomac, ce qui ne facilite pas une alimentation saine et équilibrée.

Pour remédier à ce problème, vous pouvez opter pour de petits repas plus fréquents, par exemple en mangeant cinq fois par jour, plutôt que trois. Cela peut aider à réduire divers problèmes digestifs. Vous pouvez également demander à votre équipe de soins de vous aider à choisir les aliments qui vous conviennent le mieux.

Les plaisirs simples

On oublie trop souvent que les plaisirs les plus simples sont ceux qui rendent la vie meilleure. Apprenez à profiter de chaque instant et à apprécier ce qui vous entoure.

Votre famille et vos amis sont là pour vous soutenir, mais ils sont également là pour vous offrir de nombreux moments de joie et de plaisir. Vous pouvez également en profiter pour découvrir les ressources communautaires disponibles dans votre région; vous y trouverez sans doute du soutien supplémentaire.

Vos relations

vos relations et cancer prostate

Mes relations comptent

Un diagnostic du cancer de la prostate, en particulier à un stade avancé, peut modifier vos relations avec certaines personnes de votre entourage. Les gens ne gèrent pas tous la nouvelle d’une maladie grave de la même façon, et certains peuvent se sentir mal à l’aise d’aborder ce sujet délicat avec vous. Inversement, cela ne changera pas du tout la relation que vous avez avec d’autres personnes ou vous en rapprochera davantage.

Définir mes attentes

Vous ne pouvez pas prévoir la réaction de tout votre entourage face au cancer de la prostate. Par contre, vous pouvez exprimer vos attentes ou vos besoins par rapport à certaines personnes, c’est-à-dire que vous pouvez leur indiquer le genre de soutien que vous attendez d’elles, que ce soit une aide pratique ou simplement leur écoute.

Rien ne vous oblige non plus à partager les détails de votre situation avec tout le monde. Ainsi, lorsque vous ne souhaitez pas parler de la maladie ou de vos traitements, vous devriez le mentionner d’emblée aux personnes qui sont avec vous, puisque ce sera sans doute l’un des premiers sujets qu’elles chercheront à aborder. Après tout, il existe mille autres sujets de discussion!

Me confier et demander de l’aide

Tout le monde a besoin d’une personne à qui se confier, et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de faire face à une situation difficile, comme un cancer de la prostate avancé. Qu’il s’agisse de votre conjointe, de votre meilleur ami ou d’un membre de votre famille, il est important que vous ayez une personne à qui parler de vos inquiétudes ou de vos sentiments sans recevoir de conseils en retour.

Par ailleurs, d’autres personnes de votre entourage seront toujours disponibles pour vous aider autrement. Même si cela vous paraît difficile, n’hésitez pas à solliciter leur aide lorsque vous en ressentez le besoin, que ce soit pour vous accompagner à un rendez-vous, pour faire vos courses ou pour vous préparer un repas.

Comprendre mes proches

Avec le cancer de la prostate, votre vie a changé, mais celles de vos proches également. Ils s’inquiètent pour vous et certains d’entre eux vous consacrent plus de temps qu’auparavant, tout en poursuivant leurs autres activités, ce qui peut les fatiguer autant que vous.

Bien sûr, comme ces personnes souhaitent vous soutenir, elles pourraient ne pas vous dire qu’elles n’ont pas l’énergie pour vous aider aujourd’hui. Si possible, essayez de demander l’aide de différentes personnes pour différentes activités, afin de ne pas épuiser la personne qui vous accompagne. Vous aiderez ainsi vos proches à mieux vous aider.

Au besoin, vous pouvez également chercher du soutien auprès des ressources de votre région, pour vous, mais également pour vos amis et vos proches qui vous accompagnent. Après tout, vous n’êtes pas le seul à affronter le cancer de la prostate, puisque votre entourage traverse cette épreuve avec vous.

Votre travail

votre travail et cancer prostate

Votre travail compte

Il est souvent difficile de concilier le travail et la maladie, particulièrement dans le cas d’un cancer de la prostate avancé. Les traitements, tout comme la maladie elle-même, entraînent souvent une baisse d’énergie, ce qui affecte votre capacité à travailler. Ainsi, la peur de perdre votre emploi ou une partie de vos revenus peut générer beaucoup de stress supplémentaire. C’est pourquoi il importe d’envisager les solutions qui s’offrent à vous.

Adopter une stratégie pour mon emploi

Si vous désirez continuer à travailler malgré le cancer de la prostate et les traitements, vous devriez d’abord trouver des moyens de demeurer au travail avec votre équipe de soins. Par exemple, vous pouvez identifier le type de travail que vous pouvez réaliser ainsi que la durée de la tâche. Votre médecin peut aussi vous proposer des moyens de jongler avec les effets secondaires des traitements.

Lorsque vous êtes au travail, planifiez vos activités professionnelles en fonction de vos capacités et de votre disponibilité. De cette façon, votre employeur peut se préparer en cas d’absence, que ce soit à court ou à long terme.

Planifier mon retrait du travail

Des absences répétées en raison d’un traitement contre le cancer de la prostate peuvent vous faire perdre une grande part de votre revenu, tout comme une absence prolongée ou même définitive. Il pourrait donc être judicieux pour vous de consulter un planificateur financier afin de connaître vos options en cas de retrait permanent.

Pour une absence temporaire, mais plus ou moins prolongée, un travailleur social peut également vous orienter vers des ressources financières à votre portée ou d’autres types de soutien. Il est important que vous ne vous sentiez pas démuni par rapport à votre situation.

M’occuper sans travailler

Malgré votre volonté, il se peut que le cancer de la prostate ait raison de vos capacités et que vous ne soyez plus en mesure de travailler régulièrement, vous obligeant ainsi à quitter votre travail. Heureusement, cela ne signifie pas que vous ne pouvez rien faire. Il est possible de vous tourner vers d’autres activités professionnelles ou de faire du bénévolat à l’occasion.

Par conséquent, vous pouvez continuer à vous sentir utile tout en pratiquant une activité peu épuisante et agréable pour vous. Cela vous permet de rencontrer des gens et de travailler sur vos compétences. Le cancer de la prostate vous prend peut-être beaucoup d’énergie, mais vous pouvez facilement consacrer celle qu’il vous reste à une cause qui vous touche.

Votre vie intime

votre intimité et cancer prostate

Ma sexualité et mon intimité comptent

Il est évident que le cancer de la prostate peut grandement affecter la vie sexuelle et intime du malade, en particulier à un stade avancé. Ces répercussions peuvent être physiques comme émotionnelles. Néanmoins, il est tout naturel de chercher à avoir des relations satisfaisantes avec votre partenaire.

Préserver mon intimité

En effet, en couple ou célibataire, l’intimité occupe une grande part de notre vie, qu’elle soit sexuelle ou émotionnelle, et il ne faut pas négliger. Ainsi, le maintien de votre vie intime, au même titre que bien manger ou faire de l’exercice, vous permettra d’obtenir un certain équilibre au quotidien, malgré le cancer de la prostate.

Toutefois, il se peut que vos relations soient modifiées et que vous ayez à redéfinir votre vision de l’intimité. Comme vous le savez sans doute, le cancer de la prostate peut entraîner des difficultés érectiles, par exemple. Cela vous obligera à trouver d’autres moyens de satisfaire votre partenaire et d’en retirer une certaine satisfaction vous-même.

Afin de préserver votre intimité adéquatement, il est primordial de conserver une communication ouverte avec votre partenaire, autant en ce qui concerne votre relation que les autres aspects de vos vies.

En lui faisant part de vos attentes et de vos craintes, vous renforcirez votre relation et vous pourrez la redéfinir ensemble. De plus, votre partenaire aura de meilleurs outils pour vous accompagner et vous soutenir.

Une stratégie qui fonctionne pour moi

En plus de redéfinir l’intimité et de communiquer, il existe plusieurs moyens d’aborder la sexualité par rapport au cancer de la prostate et à ses conséquences. C’est en explorant ces diverses avenues que vous trouverez ce qui fonctionne le mieux pour votre partenaire et vous.

Votre équipe de soin ou les professionnels de la santé qui s’occupent de vous peuvent vous donner des conseils si vous le leur demandez. Ces personnes peuvent également vous recommander à des groupes de soutien ou vous proposer du matériel éducatif, selon votre aisance à discuter de cet aspect de votre vie avec d’autres.

Enfin, il importe de démontrer de l’ouverture par rapport aux nouvelles idées et aux nouvelles expériences. Un proche ou un professionnel vous suggérera peut-être de nouvelles choses afin de mieux aborder votre nouvelle réalité sexuelle. C’est en demeurant ouvert à la nouveauté et au changement que vous arriverez à redéfinir votre vie intime d’une façon qui vous convient.

Quand la fin approche

fin de vie et cancer prostate

La fin de mon voyage compte

Il est difficile d’aborder les questions de fin de vie. Il s’agit pourtant d’une étape incontournable, notamment avec un diagnostic de cancer de la prostate avancé. Vos premières préoccupations sont probablement d’ordre financier ou professionnel. Néanmoins, il vous faudra bientôt envisager les questions liées aux soins de fin de vie et au décès.

Il est important de discuter de ces questions, autant avec vos proches qu’avec votre équipe de soins. Cela vous aidera à mettre vos affaires en ordre, mais également à savoir ce que vous désirez.

Préparer mes soins de fin de vie

Puisque vous avez un cancer de la prostate avancé, on vous proposera des soins pour soulager votre douleur ou prolonger votre vie. Plus la maladie progressera, plus il sera probable que vous soyez hospitalisé. Vous aurez donc des décisions à prendre concernant vos soins.

Et si vous n’êtes plus en mesure de décider? Avant d’en arriver là, vous pouvez donner une procuration pour soins personnels à une personne de confiance qui connait vos désirs. Vous pouvez également préparer un testament biologique pour que vos proches et votre équipe de soin connaissent vos volontés concernant des questions comme la réanimation, l’aide respiratoire, les traitements acceptés, votre refus de traitement ou encore l’aide médicale à mourir.

Organiser mon décès

Vous ne savez pas quand, mais vous savez que le cancer de la prostate vous emportera. Pour éviter de laisser un lourd fardeau à vos proches, il vaut mieux penser à votre testament et aux préparatifs funéraires pendant que vous pouvez le faire.

Le fait de rédiger votre testament ou de le mettre à jour assurera une bonne gestion de votre patrimoine. De plus, cela vous permet de désigner un exécuteur testamentaire afin de veiller au respect de vos volontés. Dans le même ordre d’idées, une procuration relative aux biens vous permettra de désigner une personne pour s’occuper de vos finances avant votre décès, si vous n’arrivez plus à le faire.

Par ailleurs, l’organisation de vos funérailles donnera un répit à vos proches, puisqu’ils n’auront pas à se préoccuper de ces questions au moment de faire leur deuil. Ces préparatifs donneront lieu à une cérémonie qui vous ressemble et qui respecte vos désirs pour cette journée chargée d’émotions.

Dire adieu

Enfin, il est très important que vous puissiez dire adieu aux personnes qui vous sont les plus chères, qu’elles soient de la famille ou des amis. N’attendez pas au dernier instant pour réclamer leur présence, leur faire vos adieux et leur dire que vous les aimez. Cela vous apportera du réconfort et vous permettra d’apprécier davantage chaque instant passé avec ces personnes.

Afin d’en savoir plus sur toutes ces questions, vous pouvez cliquer ici.

Le fait de préparer votre départ, notamment en ce qui concerne les questions pratiques, mais également sur le plan relationnel, vous aidera sans doute à aborder ce cancer de la prostate avancé et ses conséquences de façon plus sereine.

Nous sommes là pour vous

Les spécialistes de notre réseau de soutien et de sensibilisation au cancer de la prostate sont spécialement formés, prennent le temps de répondre à vos questions par téléphone et de chercher les renseignements dont vous avez besoin.

Prenez également le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaine YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences animées par des experts, les ressources disponibles, le soutien qui vous est offert, nos événements et les façons de vous impliquer pour faire avancer la cause.

bandeau ligne 1 855 pour cancer prostate
Retour
Nouvelles de PROCURE