novembre 27, 2014

Est-il possible d’avoir des relations sexuelles après le cancer de la prostate ?

Beaucoup de patients sont inquiets au sujet des effets secondaires post-traitement du cancer de la prostate. En effet, les effets secondaires tels que l'incontinence et la dysfonction érectile alarment un grand nombre de patients. Bien que ces effets soient le plus souvent temporaires, il n'est pas rare de trouver des patients qui décident de ne pas avoir la chirurgie afin d'éviter les conséquences.

Ces effets secondaires peuvent menacer la masculinité des patients, mais il est important de noter que les effets disparaissent au fil du temps. En effet, les nerfs guérissent avec le temps et la plupart des hommes voient une amélioration après une année.

Certaines solutions pour venir en aide contre les effets secondaires du post-traitement

En attendant que les nerfs soient rétablis, il y a quelques solutions pour aider les patients à faire face aux effets secondaires.

La première option pour aider à retrouver une vie sexuelle normale est l’utilisation de pilules de dysfonction érectile. Certains hommes optent pour cette option et d'autres ne la préfèrent pas en raison de ses effets secondaires.

Une autre option est la thérapie. Après la chirurgie, les hommes se heurtent souvent à une crise de couple provoquée par les  effets secondaires post-traitement du cancer de la prostate. La thérapie aide les patients à modifier leur point de vue sur le sexe et à accepter le changement dans leur vie sexuelle. Les couples sont encouragés à discuter de leurs préférences et à trouver de nouvelles façons de plaire à l'autre.

Les hommes peuvent aussi renforcer leurs muscles pelviens pour le sexe post-chirurgical. Il est recommandé de commencer les exercices avant le traitement. Il y a plusieurs ressources, telles que des livres et des DVD qui présentent différents exercices et leurs avantages.

Peu importe les effets secondaires du traitement du cancer de la prostate, il est très important de prendre soin du cancer d’abord et avant tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE