Nouvelles de PROCURE

juillet 6, 2020

Manger des légumes peut-il empêcher mon cancer de s’aggraver?

Question intéressante! Est-ce que l'amélioration de votre nutrition ou manger des légumes pourrait empêcher votre cancer de s’aggraver, ou peut-être même le faire disparaître? Pour explorer cette possibilité, voyons ensemble les résultats d’une étude de phase III randomisée appelée Men's Eating And Living (MEAL Study), publiés en début d’année le prestigieux journal scientifique JAMA.

Le but de l’étude, à laquelle ont participé 443 patients âgés de 50 à 80 ans, était de déterminer si le régime alimentaire pouvait modifier la progression d’un cancer de la prostate chez les hommes sous surveillance active. Les participants étaient répartis au hasard dans l'un des deux groupes suivants. Les deux groupes ont été suivis pendant deux ans.

  1. Dans un groupe témoin qui a reçu des informations écrites sur l'alimentation et le cancer de la prostate
  2. Dans un programme d'intervention comportementale par coaching téléphonique qui encourageait les participants à manger des aliments riches en caroténoïdes, comme les légumes-feuilles, les carottes et les tomates, et les légumes crucifères comme le brocoli et le chou.

Résultats

Bien que de nombreuses études soutiennent la santé alimentaire comme moyen potentiel de réduire le risque de développer un cancer de la prostate, une fois que la maladie a commencé, il ne semble pas que manger plus de légumes et de fruits ait un impact sur sa progression ou non.

Points à garder à l'esprit:

Si une alimentation saine riche en fruits et légumes et en faisant plus d'exercice peut ne pas guérir le cancer, elle peut garder le corps plus fort et plus sain, ce qui peut aider les patients à tolérer les traitements contre le cancer.

Plus important encore, le changement alimentaire est un investissement dans la santé globale. Les hommes en bonne santé qui reçoivent un diagnostic de cancer de la prostate ont tendance à avoir de meilleurs résultats à long terme que les hommes en mauvaise santé (diabétiques, hommes obèses, ceux dont la fonction cardiovasculaire est compromise, etc.).

Bref, il n'y a vraiment aucune excuse pour se passer d’une alimentation saine. Vous êtes plus susceptible d'être le meilleur de vous-même et de vous sentir mieux dans votre peau et dans vos relations, lorsque vous avez non seulement l'air en bonne santé, mais ÊTES en bonne santé.

Quand consulter une nutritioniste

Les besoins nutritionnels peuvent être plus élevés durant un traitement contre le cancer de la prostate. Vous aurez besoin d’un bon apport en protéines, en nutriments et en liquides, mais pas nécessairement en calories supplémentaires.

Discutez-en avec une diététiste ou une nutritioniste. Ensemble, vous pourrez déterminer si vous mangez bien et si vous choisissez des aliments qui sont bons pour vous. Si ce service n'est pas offert dans votre centre hospitalier, vous pouvez toujour consulter à l'externe. À titre d'exemple, Isabelle Huot, docteure en nutrition et son équipe offre des consulations en nutrition (cliquez ici pour en savoir davantage) et son site Web regorge d'information, d'astuces, recettes et conseils.

Donc messieurs, à vos tomates, carottes, brocoli, chou-fleur, etc. Ne vous en privez pas!


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien  ci-dessous.
Aliments « anticancers » pour les hommes

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Viande, cuisson et BBQ: ce que vous devez savoir
Qu’est-ce qu’une diète anti-inflammatoire?
5 trucs pour changer une habitude

Source et référence
iParsons JK, Zahrieh D, Mohler JL, Paskett E et al. Effect of a Behavioral Intervention to Increase Vegetable Consumption on Cancer Progression Among Men With Early-Stage Prostate Cancer: The MEAL Randomized Clinical Trial. JAMA. 2020 Jan 14;323(2):140-148.

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE