Nouvelles de PROCURE

octobre 1, 2020

Vous avez une histoire familiale de cancer de la prostate?

Saviez-vous que les hommes qui ont des cas de cancer dans leur famille y sont plus exposés que les autres et, qu’en général, le cancer risque de se déclarer un peu plus tôt chez eux? Mais quels sont les gènes impliqués dans le cancer de la prostate? Vous avez une histoire familiale de cancer de la prostate? Cet article est pour vous.

  1. Pourquoi et comment se développe le cancer de la prostate?

Si nous connaissions toutes les étapes précises, nous aurions plus d’alternatives de traitements. En temps normal, les cellules du corps contiennent toutes les informations qui régissent leur développement, fonctionnement, reproduction et leur mort. Mais, comme pour tous les cancers, il arrive que certaines cellules ne se comportent pas de façon normale et se multiplient sans arrêt. Elles naissent d’altérations de leur ADN, dues à des gènes héréditaires ou à une mutation de gènes qui peut se produire en vieillissant. C’est un ensemble de facteurs qui peut mener au cancer de la prostate à travers les années.

  1. Se pourrait-il que je cohabite avec un cancer de la prostate depuis plusieurs années sans le savoir?

Oui. D’une part, à la suite d’autopsies, les chercheurs ont découvert qu’environ 10% des hommes âgés de 30 et 40 ans avaient déjà des foyers de cancer dans leur prostate. Pour les hommes dans cette tranche d’âge, la présence de cellules cancéreuses peut être le fruit du hasard ou de gènes hérités du père ou de la mère et mener à des diagnostics hâtifs, voire dans la quarantaine. Par ailleurs, des chercheurs ont découvert qu’au moins 30% d’hommes de plus de 50 ans étaient décédés avec un cancer de la prostate latent, donc qui ne se développe pas et ne fait aucun mal.

  1. Est-ce qu’une histoire familiale de cancer de la prostate augmente mon risque d’en développer un?

Primo, il faut comprendre que le risque augmente à partir de 50 ans. De là l’importance du dépistage. Secondo, le risque augmente en présence de cancers dans la famille, surtout lorsqu’il touche un parent au 1er degré: père, mère, fratrie. Mais sachez que les enfants n’héritent pas tous des gènes de leurs parents, ce qui peut expliquer pourquoi l’un développera un cancer de la prostate, alors que son ou ses frères, non. Plus de vingt gènes impliqués dans le cancer de la prostate ont été découverts dont le plus connu, le BRCA.

  1. Je suis porteur du BRCA2. Mon risque est-il plus élevé et un cancer de la prostate sera-t-il plus agressif au diagnostic?

Les hommes qui héritent de la mutation du gène BRCA risquent davantage d’être un jour atteints d’un cancer de la prostate. Lorsque ce gène est confirmé par des tests génétiques, un dépistage annuel demeure la clé de suivi pour un diagnostic précoce. Cette mutation génétique fait également augmenter le risque de cancer du sein et de cancer de l’ovaire chez la femme. Idem pour le syndrome de Lynch, qui touche les gènes qui contrôlent la réparation des erreurs survenant lors de la duplication de l’ADN. Ce type de maladie génétique héréditaire est complexe et il vaut mieux que la prise en charge soit par un spécialiste.

  1. Que doit-on retenir lorsqu’il y a des antécédents familiaux de cancers dans la famille?

Le dépistage joue un rôle clé. Il permet de détecter la maladie à un stade peu avancé dans la mesure du possible, souvent en l’absence de symptômes, prévenant, du coup, de nombreux décès liés aux cancers avancés et agressifs. Le taux de l’APS lors d’un dépistage est également important dans la prise en charge pour les hommes à risque. Outre demander une référence vers un urologue en présence d’antécédents familiaux, si l’on soupçonne la présence d’une maladie génétique héréditaire, la confirmer par tests génétiques et en parler ouvertement avec vos enfants est de mise. Et n’oubliez pas d’adopter de saines habitudes de vie. Vous êtes tous importants!


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire qui pourrait vous intéresser
Cancer d’une génération à l’autre - Histoire familiale ou génétique?

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Reconnaître les signes et symptômes
Peut-on prévenir le cancer?
Choisir son traitement

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Oui ou non pour un test de l’APS passé 70 ans
Mon APS est élevé. Les labos peuvent-ils se tromper?
Qu’arrive-t-il après mon diagnostic du cancer de la prostate?
Je veux reporter mon traitement… Est-ce sage?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE