Nouvelles de PROCURE

mai 18, 2022

Si j’avais eu le choix…

Si j'avais eu le choix, j’aurais opté pour la surveillance active! Soyez assuré que si votre cancer de la prostate a peu de risque de progresser, ce l’on nomme un cancer à risque faible de progression, et que vous êtes un bon candidat, l’option de surveillance active vous sera offerte. Effectivement, dans de nombreux cas, il n’est pas nécessaire de traiter ce type de cancer. Il s’agit alors de vous observer avec beaucoup d’attention, afin de surveiller étroitement l’évolution de la tumeur. 

Révision médicale par le chirurgien-urologue Dr Thierry Lebeau le 26/04/2022

Cela ne veut pas dire que vous êtes en « congé » par contre. La surveillance active consiste à surveiller la maladie activement (comme son nom le suggère) et de la traiter seulement si nécessaire. 

Mais cette option n’est pas pour tous les patients bien sûr. Si votre cancer est à risque plus élevé de progression, votre médecin n'aura d'autre choix que de vous offrir un traitement selon son type: est-il agressif? localisé à la prostate? s’est-il propagé ailleurs? 

La maladie est la plus facile à traiter lorsqu'elle est confinée à la prostate. À ce stade, la chirurgie et la radiothérapie sont plus susceptibles d'être curatives et d'éliminer complètement les cellules cancéreuses présentes. S’il n'est pas traité, cependant, le cancer de la prostate peut progresser de différentes façons.

Où se propage le cancer de la prostate?

S’ils ne sont pas traités, la plupart des cancers de la prostate qui ne peuvent être sous surveillance active, vont se développer et se propager à l'extérieur de la prostate vers les organes adjacents, ou à distance vers d'autres sites dans le corps. 

Une fois que le cancer s'est éloigné de la prostate, il devient beaucoup plus difficile à traiter et ne peut être guéri complètement. L'hormonothérapie, de même que  la chimiothérapie, deviennent les options de choix  parce qu'elles traitent le cancer dans tout le corps.  

Ce qu’il faut savoir

Le cancer de la prostate est une maladie compliquée qui nécessite une réflexion approfondie lorsqu’on doit décider de la meilleure option de traitement pour nous. 

Une fois la poussière retombée, le meilleur remède à l’anxiété d’un tel diagnostic est l’information. Plus vous êtes informé sur la maladie, les options de traitement et les effets secondaires, plus il sera facile pour votre urologue de vous guider dans votre choix de traitement.

Si vous avez reçu un traitement ou êtes en traitement pour un cancer de la prostate, profitez de vos rendez-vous médicaux pour faire part de vos inquiétudes, symptômes ou effets secondaires à votre médecin et à votre équipe de soins.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire à revoir
Conseils de Nathalie Lambert, coach de vie

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Nutrition et poids santé
L’après-cancer - Se réorganiser

Articles de blogue de PROCURE qui sauront vous éclairer
Chaque semaine, nous publions un article de blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Bien se préparer: la clé pour dompter les effets secondaires
M’aimeras-tu encore après?
Mon histoire-Témoignage de Michel Guillemette

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2022

, ,

Retour
Nouvelles de PROCURE