Fatigue et anémie

Vue d’ensemble

Qu’est-ce que la fatigue ?

La majorité des personnes atteintes du cancer éprouvent de la fatigue, surtout celles qui suivent des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie. La fatigue est un état qui nuit au bien-être, limite les activités et affecte les relations avec l’entourage. Elle est souvent décrite comme étant le symptôme le plus perturbant et celui qui persiste le plus longtemps.

La fatigue est le symptôme le plus commun signalé par les personnes atteintes de cancer et qui peut être aigu ou chronique.  La fatigue liée au cancer se distingue de la fatigue normale (celle parfois ressentie par une personne en bonne santé). La fatigue liée au cancer peut avoir un effet d’ordre physique, émotif et mental. Les manifestations de la fatigue varient selon le type de traitement qui vous est administré.

Les caractéristiques de la fatigue

  • Physique: Vous vous sentez faible. Vous éprouvez une lourdeur aux bras et aux jambes. Votre sommeil est perturbé. Vous avez des difficultés à accomplir vos activités quotidiennes.
  • Émotif: Vous n’êtes pas motivé. Vous n’avez plus d’intérêt à exécuter vos tâches quotidiennes. Vous êtes triste, frustré ou irritable.
  • Mental: Vous avez du mal à vous concentrer. Votre mémoire à court terme est déficiente.

Bien que le fait de se sentir fatigué puisse sembler un inconvénient mineur par rapport à d’autres problèmes que vous rencontrez, il peut avoir un impact sérieux sur vos activités quotidiennes et votre qualité de vie.

Faits concernant la fatigue

Des études sur des patients atteints de cancer de la prostate ont révélé que :

  • jusqu’à 74 % des patients souffrent d’une fatigue associée à la maladie
  • la fatigue est associée à tous les traitements du cancer de la prostate

Quelles en sont les causes ?

La fatigue est rarement due à un seul facteur. Il s’agit généralement d’une combinaison de facteurs associés au cancer ou aux traitements du cancer. Les principaux incluent :

Le cancer et le traitement du cancer

Le cancer peut provoquer en soi des changements dans votre corps, incluant l’augmentation de son besoin d’énergie. La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent également causer de la fatigue tandis que votre corps travaille pour réparer vos cellules non cancéreuses endommagées. Les traitements qui ont des effets secondaires comme l’anémie et la douleur, ou qui affectent vos hormones, peuvent également contribuer à la fatigue. Exemples de manifestations de la fatigue.

  • La fatigue après une chirurgie: Après une chirurgie, il est normal de ressentir de la fatigue ou de l’épuisement pendant quelques mois. Immédiatement après la chirurgie, votre taux d’énergie sera au plus bas, mais il augmentera progressivement par la suite.
  • La fatigue liée à la radiothérapie: La fatigue augmente progressivement d’un traitement à l’autre. À la fin des traitements, la fatigue disparaît, mais ce processus peut prendre plusieurs mois.
  • La fatigue liée à la chimiothérapie: La fatigue augmente quelques jours après chaque traitement et elle peut diminuer jusqu’au prochain. Vous devrez attendre plusieurs mois après la fin de vos traitements pour retrouver votre taux d’énergie normal.

Mauvaise nutrition

Lorsque vous êtes atteint d’un cancer, les besoins en nutriments de votre corps et sa capacité à assimiler ces éléments nutritifs peuvent changer. Toutefois, des effets secondaires comme le faible appétit, les nausées et les vomissements peuvent rendre difficile de couvrir vos besoins en nutriments.

Manque d’exercice

Si vous êtes normalement une personne active, les effets de la fatigue peuvent être plus prononcés parce que vous n’avez pas l’énergie nécessaire pour maintenir votre niveau habituel d’activité physique.

Conseils pratiques

prise en charge de la fatigue liée à un cancer prostate

Gestion des facteurs liés à la fatigue

Si votre fatigue a une cause spécifique, votre équipe soignante peut prendre des mesures pour la traiter, comme la prescription de suppléments nutritionnels, de médicaments ou de transfusions sanguines, alors tenez-les toujours au courant de ce que vous ressentez.

Un sentiment de détresse

Des études suggèrent que 40 % des patients atteints de cancer souffrent de dépression ou d’anxiété. Or, la dépression et l’anxiété peuvent gruger votre énergie.

Ce que vous pouvez faire

  • Il est normal de connaître des moments de « déprime », mais si cet état persiste, il vaut mieux en parler à un professionnel de la santé. Parfois, il suffit simplement de parler de ses émotions pour se sentir soulagé. Si ce n’est pas le cas, certains médicaments peuvent vous aider à réduire ce sentiment de détresse.

Les perturbations du sommeil

Les personnes atteintes de cancer ont plus de difficultés à s’endormir et à demeurer endormies que les personnes « en bonne santé ».

Ce que vous pouvez faire

  • Tâchez tous les jours de vous endormir et de vous réveiller à la même heure.
  • Prenez des petites siestes (30 minutes), mais évitez de faire des longues siestes, tard en après-midi.
  • Votre chambre à coucher doit être sombre et calme.
  • Détendez-vous jusqu’avant de vous coucher.
  • Assurez-vous que votre lit, oreillers et draps sont confortables.
  • Plusieurs heures avant de vous coucher, évitez de consommer de l’alcool, de la caféine, de la nourriture et ne faites pas d’exercices.
  • Si après vous être réveillé, vous ne pouvez pas vous rendormir, levez-vous et entreprenez une activité tranquille et ennuyeuse jusqu’à ce que vous soyez à nouveau fatigué. Lorsque vous êtes debout, évitez de regarder l’horloge, la télévision ou d’ouvrir des lumières trop vives.
  • Parlez à votre médecin de la possibilité de prendre des médicaments pour dormir.

Une mauvaise nutrition

Les personnes atteintes de cancer ou soumises à des traitements oncologiques perdent souvent l’appétit et peuvent avoir des nausées, des vomissements ou la diarrhée. La perte de poids indique que votre apport énergétique est insuffisant pour combler vos besoins. Cette insuffisance peut accroître votre sentiment de fatigue. Consultez la section Nutrition et poids santé à ce sujet.

Ce que vous pouvez faire

  • Mangez vos repas tous les jours à la même heure.
  • Mangez de plus petites portions et plus fréquemment (ex. : six petits repas par jour).
  • Mangez des aliments riches en protéines (poulet, poisson, viande, produits laitiers, beurre d’arachide, œufs).
  • Buvez beaucoup de liquides.
  • Parler à votre médecin de la possibilité de consulter une diététiste.
  • Si vous continuez à manquer d’appétit, demandez à votre médecin de vous donner un stimulant de l’appétit.

Le manque d’exercice

De nombreuses personnes atteintes de cancer croient que le repos au lit les aidera à se rétablir plus rapidement. C’est faux. Le repos au lit prolongé a de nombreux effets néfastes sur l’organisme, incluant la faiblesse, les phlébites (caillots sanguins), la dépression, le manque d’équilibre et la fatigue. La pratique quotidienne d’exercices doux et modérés est l’un des meilleurs moyens de combattre la fatigue.

Ce que vous pouvez faire

  • Tâchez de faire quotidiennement des exercices doux à modérés (comme la marche) et compensez avec des périodes de repos.
  • Avant de faire de l’exercice, nous vous conseillons de consulter un physiothérapeute si vous souffrez de l’un des problèmes suivants : infection, cancer des os, numération plaquettaire basse, faible taux de globules rouges.

La douleur chronique

La douleur incessante est fortement associée à la fatigue. Votre corps utilise de l’énergie pour tenter de fonctionner malgré la douleur.

Ce que vous pouvez faire

  • Utilisez les analgésiques tels que prescrits par le médecin. Il est très important de contrôler la douleur. Lorsque la douleur persiste longtemps, elle devient plus difficile à traiter.
  • Si vous ne parvenez pas à vous soulager, consultez votre médecin. Ce dernier pourra peut-être vous aider à trouver un analgésique qui vous convient mieux ou suggérer d’autres façons de gérer la douleur.

Les médicaments

Plusieurs médicaments sont susceptibles de causer la fatigue : les médicaments pour contrôler la pression artérielle, les opioïdes (analgésiques à base de morphine), les antidépresseurs, les antinauséeux et les antihistaminiques.

Ce que vous pouvez faire

  • Demandez à votre médecin si votre médication est la cause de votre fatigue. Si tel est le cas, votre médecin pourra peut-être ajuster la dose ou choisir un autre médicament.

L’anémie

Les globules rouges, produits dans la moelle osseuse, acheminent l’oxygène vers les tissus de l’organisme. Comme la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent affecter la moelle osseuse, ces traitements peuvent ralentir la production de globules rouges. La production déficiente de globules rouges occasionne l’anémie. Des études suggèrent que 75 % des personnes qui subissent une radiothérapie ou une chimiothérapie souffrent d’anémie. L’anémie est la principale cause de fatigue.

Ce que vous pouvez faire

  • Demandez à votre médecin si vous faites de l’anémie. Si tel est le cas, découvrez quelle est la meilleure façon, pour vous, de gérer l’anémie.
  • Manger des aliments riches en fer ou des suppléments de fer (foie, légumineuses, légumes verts, noix et graines, jus d’orange, entre autres).
  • Recevoir des transfusions sanguines
  • Recevoir des injections d’érythropoïétine, lesquelles favorisent la production de globules rouges par l’organisme.

D’autres manifestations physiques

  • La guérison : L’organisme dépense de l’énergie pour réparer les tissus endommagés durant le traitement ou par la chirurgie.
  • L’inflammation chronique : Si vous êtes atteint de cancer ou si vous subissez des traitements oncologiques, votre corps peut produire des molécules inflammatoires susceptibles de causer la fatigue.
  • La progression de la maladie : Bien que les causes de la fatigue soient nombreuses, la fatigue indique à l’occasion la progression de la maladie.

Les causes de la fatigue sont difficiles à neutraliser. Il est important que vous appreniez à conserver votre énergie et à la gérer. Demandez de l’aide. Vos proches et vos amis sont là pour vous soutenir, alors n’hésitez pas de prendre au mot leurs offres de soutien. Ils peuvent par exemple vous aider dans la cuisine, les corvées, le déplacement ou aider à prendre soin des animaux de compagnie.

Votre précieuse énergie

Les stratégies visant à conserver votre énergie :

  • Entreprenez vos activités astreignantes aux moments où votre taux d’énergie est le plus élevé.
  • Maintenez un équilibre entre vos activités et vos périodes de repos.
  • Établissez une liste de vos priorités.
  • Déléguez.
  • Imposez-vous un rythme.
  • Utilisez des moyens d’économiser l’énergie (siège de toilette surélevé, ouvre-boîte électrique, etc.)

Les stratégies visant à accroître votre énergie :

  • Passez du temps dans un environnement naturel (à l’extérieur).
  • Ayez des activités agréables.
  • Consommez certains médicaments susceptibles d’accroître l’acuité intellectuelle. Demandez à votre médecin si ces médicaments sont indiqués dans votre cas.

Travailler avec votre équipe soignante

Si votre fatigue a une cause spécifique, votre équipe soignante peut prendre des mesures pour la traiter, comme la prescription de suppléments nutritionnels, de médicaments ou de transfusions sanguines, alors tenez-les toujours au courant de ce que vous ressentez.

bandeau ligne 1 855 pour cancer prostate

Retour
Nouvelles de PROCURE