Rôle de la prostate

Un homme noir et un homme blanc discutent du rôle de la prostate
 

Anatomie

Qu’est-ce que la prostate

Illustration de l’appareil de l’homme pour un cancer prostate

La prostate est une glande :

  • située sous la vessie et devant le rectum de la taille d’une noix de Grenoble
  • formée de 2 lobes qui entourent l’urètre, canal qui relie la vessie au pénis et qui transporte l’urine et le sperme.
  • Une prostate en santé a une texture molle et spongieuse au toucher comme une petite prune mûre.

La prostate est constituée de cellules :

  • glandulaires qui sécrètent les liquides pour l’éjaculation
  • musculaires qui règlent le jet d’urine et l’éjaculation
  • fibreuses qui maintiennent la structure de la glande

Autour de la prostate, on retrouve :

  • les vésicules séminales, glandes qui produisent le sperme et qui sont situées de chaque côté de la prostate
  • le canal déférent, tube qui transporte les spermatozoïdes du testicule aux vésicules séminales
  • les faisceaux nerveux qui contrôlent la vessie et la fonction érectile et qui sont situés de chaque côté de la prostate
  • les muscles qui règlent la miction et l’éjaculation
 

Structure

Les 3 zones de la prostate

Illustration des 3 zones de la prostate de l’homme cancer prostate

Zone périphérique

  • Il s’agit de la région de la prostate la plus proche du rectum, c’est pourquoi le médecin peut facilement la palper au cours d’un toucher rectal (TR). Elle forme la plus grande zone de la prostate.
  • La majorité des tumeurs de la prostate (environ 75 %) surviennent dans la zone périphérique.

Zone de transition

  • Il s’agit de la zone située dans le milieu de la prostate, entre les zones périphériques et centrale. Elle entoure la partie de l’urètre qui traverse la prostate.
  • Avec le vieillissement, la zone transitionnelle augmente de taille jusqu’à ce qu’elle devienne la plus grosse portion de la prostate. C’est ce qu’on appelle l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou prostate volumineuse.

Zone centrale

  • La zone centrale est située devant la zone transitionnelle et constitue la partie de la prostate qui est la plus éloignée du rectum. C’est pourquoi les tumeurs de la prostate situées dans cette zone ne peuvent être palpées par le médecin lors d’un toucher rectal.
  • Si le médecin a un doute, les indicateurs de référence seront, entre autres :
    • le taux d’APS
    • l’âge, l’historique familial
    • l’origine raciale
 

Fonction

En bref

Illustration d’une prostate saine cancer prostate

  • Elle sert à produire la partie liquide du sperme qui nourrit et protège les spermatozoïdes
  • Elle fabrique une protéine – l’Antigène prostatique spécifique (APS) – qui aide le sperme à demeurer sous forme liquide après l’éjaculation
  • Elle contrôle l’écoulement urinaire et de l’éjaculation par le relâchement ou la contraction de ses fibres musculaires au moment d’uriner ou de l’orgasme
  • Elle indique que l’APS, qui se trouve dans le sperme et le sang, peut être utile pour détecter des maladies de la prostate

Plus en détails

Fonction exocrine

La prostate se compose de milliers de minuscules glandes. Plus particulièrement, la prostate est une glande exocrine. Les glandes exocrines portent ce nom parce qu’elles sécrètent des liquides qui transitent par des canaux débouchant vers l’extérieur du corps (ou dans une cavité qui communique avec l’extérieur). Les glandes sudoripares constituent un autre exemple de glandes exocrines.

Le liquide produit par la prostate s’intègre au sperme, c’est-à-dire au liquide séminal qui transporte les spermatozoïdes pendant l’éjaculation. Le liquide élaboré dans la prostate est conservé avec le sperme dans les vésicules séminales. À l’orgasme, des contractions musculaires amènent la prostate à sécréter ce liquide dans l’urètre, d’où il est expulsé du corps par l’intermédiaire du pénis.

Écoulement de l’urine

La prostate entoure l’urètre dans son trajet de la vessie au pénis. Les changements au niveau de la prostate (voir l’HBP) peuvent avoir des répercussions sur l’écoulement de l’urine. En effet, l’augmentation de la taille de la prostate ou de son tonus musculaire peut entraver l’écoulement de l’urine, de par l’intime relation anatomique qui existe entre l’urètre et la prostate.

Antigène prostatique spécifique (APS)

De plus, la prostate produit une protéine appelée antigène prostatique spécifique (APS) (les acronymes ASP et PSA sont aussi utilisés pour désigner l’antigène prostatique spécifique). L’APS est libéré avec l’éjaculation et se retrouve aussi dans le sang. L’analyse des concentrations d’APS dans le sang sert à déceler le cancer de la prostate. Il se mesure en nanogrammes par millilitre.

Un taux élevé d’APS

Habituellement, on juge normal un taux d’APS qui affiche moins de 4 nanogrammes par millilitre de sang. Une élévation de la concentration d’APS peut indiquer la présence :

  • d’une hypertrophie bénigne de la prostate
  • d’une prostatite : une infection de la prostate
  • d’un cancer de la prostate
Votre spécialiste vous fera passer les tests appropriés pour déterminer la cause exacte de l’augmentation de votre taux d’APS. bandeau ligne 1 855 pour cancer prostate
Retour
Nouvelles de PROCURE