Tout sur l’APS

Fioles pleines suite à un test sanguins APS ou PSA

C’est quoi

Tout savoir sur l’APS

aps psa c’est quoi

Qu’est-ce que l’antigène prostatique spécifique (APS)?

L’APS est une enzyme produite par la prostate. Le rôle premier de l’APS est de liquéfier le sperme afin de faciliter le mouvement des spermatozoïdes. On le retrouve donc surtout dans le sperme, mais aussi dans le sang où il peut se fixer à deux protéines : l’anti-chymotrypsine (ACT) et l’alpha-macroglobuline (AMG).

Qu’est-ce qu’un test de l’APS?

Le test de l’APS mesure les quantités d’APS libre et lié dans le sang. Pour ce test, un échantillon de sang est analysé en laboratoire. Le taux d’APS dans le sang s’exprime normalement en nanogrammes d’APS par millilitre de sang (ng/mL). Sous forme combinée, le toucher rectal et le test d’APS représentent les outils les plus précis de dépistage précoce du cancer de la prostate.

Qui devrait passer un test de l’APS?

Si vous avez plus de 50 ans, vous devriez envisager de passer un test de l’APS. Si vous avez moins de 50 ans, mais que vous présentez un risque élevé de cancer de la prostate, un test de l’APS pourrait vous être suggéré. Discutez avec votre médecin des avantages et inconvénients du test de l’APS.

Que peut m’apprendre un test de l’APS?

Un taux d’APS élevé peut signifier la présence d’un des troubles suivants :

  • Prostate volumineuse (hyperplasie bénigne de la prostate)
  • Inflammation ou infection de la prostate (prostatite)
  • Infection urinaire
  • Cancer de la prostate

Environ 75 % des hommes qui présentent un taux d’APS élevé n’ont pas le cancer de la prostate. D’autre part, certains hommes atteints du cancer de la prostate ont un taux d’APS normal. Votre médecin considérera d’autres paramètres (p. ex. vos antécédents familiaux) et vous fera passer d’autres examens (p. ex. un toucher rectal) avant de déterminer si vous avez besoin de consulter un spécialiste.

Qu’est-ce qui peut faire varier mon taux d’APS?

facteurs influents sur résulats aps psa

L’APS est fabriqué par les cellules saines de la prostate. Il est donc normal de trouver une faible quantité d’APS dans le sang de tous les hommes. Toutefois, les facteurs suivants peuvent contribuer à augmenter votre taux d’APS dans le sang :

  • Votre âge
  • Votre origine raciale
  • Une prostate volumineuse (HBP)
  • Une prostatite. Un traitement vous sera alors prescrit et vous devrez attendre le temps que l’inflammation disparaisse, avant de repasser un test de l’APS
  • Une infection urinaire. Un traitement vous sera alors prescrit et vous devrez attendre de quatre à six semaines, le temps que l’infection disparaisse, avant de repasser un test de l’APS
  • Un exercice vigoureux, comme du vélo, dans les 48 heures avant un test de l’APS
  • Une relation sexuelle anale ou un massage de la prostate. Il vaut mieux éviter ces activités une semaine avant de passer un test de l’APS
  • Une biopsie de la prostate dans les six semaines avant un test de l’APS
  • Un examen ou une opération de la vessie ou de la prostate, ou encore l’utilisation d’un cathéter urinaire. Il est préférable d’attendre jusqu’à six semaines après la procédure avant de passer un test de l’APS
  • Une éjaculation dans les 48 heures avant un test de l’APS, quoique discutable

De plus, n’oubliez pas de mentionner à votre médecin tous les médicaments que vous prenez, car certains d’entre eux pourraient avoir un effet sur votre taux d’APS. Le toucher rectal effectué juste avant un test de l’APS n’a aucune incidence

Vos résultats

Que signifient les résultats de mon test de l’APS?

résultats prise de sang aps psa

Seuls, les résultats de votre test de l’APS ne vous diront pas si vous avez le cancer de la prostate. D’autres facteurs doivent être pris en considération. Il faut aussi savoir qu’il est normal de détecter un peu d’APS dans le sang d’un homme en santé et que cette quantité augmente en vieillissant, car la prostate grossit avec l’âge et produit davantage d’APS. Voici les taux d’APS considérés « normaux » selon l’âge en ng/mL :

  • Moins de 50 ans : 0,0 à 2,5
  • 50 à 59 ans : 0,0 à 3,5
  • 60 à 69 ans : 0,0 à 4,5
  • Plus de 70 ans : 0,0 à 6,5

Un taux d’APS normal signifie que vous n’aurez probablement pas à subir d’autres tests. Toutefois, vous devrez peut-être passer un autre test de l’APS dans le futur.

Un taux d’APS élevé pour votre âge peut indiquer la présence d’un cancer de la prostate. Par contre, vous pourriez aussi être atteint d’une affection non cancéreuse comme une hyperplasie bénigne de la prostate ou une prostatite. D’autres tests seront alors nécessaires pour déterminer la cause exacte de l’augmentation de votre taux d’APS.

Un taux d’APS très élevé (supérieur à 100 ng/mL) pointe vraisemblablement en direction du cancer de la prostate, mais d’autres tests devront le confirmer.

Autres analyses reposant sur le taux d’APS

Test de l’APS en série. Selon les résultats de votre premier test de l’APS, il vous sera peut-être conseillé de passer un test de l’APS sur une base régulière. Cette procédure permet d’évaluer la fluctuation de votre taux d’APS au fil du temps. On sait que le taux d’APS augmente graduellement avec l’âge, et ce, chez tous les hommes, mais la présence d’un cancer va souvent de pair avec une augmentation rapide du taux d’APS. Le suivi périodique du taux d’APS est aussi utilisé pour évaluer la réponse à un traitement contre le cancer.

Test de l’APS libre. L’APS circule dans le sang sous deux formes : une forme conjuguée à d’autres protéines et une forme non conjuguée. Dans ce dernier cas, on dit que l’APS est libre. Le test de l’APS courant mesure l’APS total, c’est-à-dire la somme des deux formes d’APS sans les différencier. Toutefois, un autre test permet de quantifier seulement l’APS libre. Il a été observé que le ratio APS libre/APS total était souvent plus bas chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate que chez ceux aux prises avec une affection bénigne de la prostate.

Densité de l’APS. Plus la taille de la prostate est grande (mesurée par échographie transrectale) plus on s’attend à ce que le taux d’APS soit élevé. Un taux d’APS dit « normal » peut donc être différent selon la taille de la prostate. La densité de l’APS consiste donc à déterminer le taux d’APS par rapport à la taille de la prostate. Une densité élevée de l’APS (fort ratio APS/taille) indique souvent un risque accru de cancer.

Nomogramme. Il s’agit d’une échelle d’évaluation qui, à partir du taux d’APS, de l’âge, de l’ethnie, des antécédents familiaux, des symptômes urinaires, du toucher rectal, etc., permet de prédire, non sans incertitude, le risque d’être atteint du cancer de la prostate et l’agressivité de celui-ci.

Avantages et limites

Il est important de bien peser le pour et le contre d’un test de l’APS. Ce qu’un homme considère comme un avantage n’est pas nécessairement perçu de cette façon par tous les hommes.

Avantages

  • Le test de l’APS peut aider à détecter un cancer de la prostate avant même l’apparition des symptômes
  • Le test de l’APS peut aider à détecter un cancer agressif à un stade précoce de son évolution et ainsi permettre d’entamer les traitements avant que le cancer ne se soit trop développé.
  • Un cancer de la prostate peu agressif peut ne pas nécessiter de traitement. Un suivi périodique grâce au test de l’APS permet, tout en gardant un œil sur l’évolution du cancer, de retarder le traitement et les effets indésirables qui y sont associés.
  • Le suivi périodique du taux d’APS peut bénéficier aux hommes qui présentent un risque élevé de cancer de la prostate en permettant une détection précoce du cancer.

Limites

  • Un taux d’APS élevé ne signifie pas nécessairement la présence d’un cancer de la prostate. Environ les trois quarts des hommes qui présentent un taux d’APS élevé n’ont pas le cancer de la prostate (résultat faux positif).
  • Un taux d’APS élevé engendrera d’autres examens qui peuvent présenter certains risques. Par exemple, une biopsie peut occasionner de la douleur, des infections et des saignements. Environ 6 % des hommes souffriront d’une infection grave à la suite d’une biopsie.
  • Le test de l’APS peut donner un résultat faux négatif. Environ 2 % des hommes atteints d’un cancer de la prostate agressif ont un taux d’APS normal.
  • Un cancer à évolution lente peut n’avoir aucun impact sur la vie, mais le fait de se savoir atteint du cancer peut tout de même inquiéter et mener à un traitement qui serait alors inutile.
  • Les effets indésirables d’un traitement contre le cancer de la prostate peuvent perturber la vie quotidienne. Entre autres, des troubles urinaires, intestinaux et érectiles peuvent survenir.

Avant de prendre la décision de passer un test de l’APS, posez-vous ces questions et discutez-en avec votre médecin, votre famille et vos amis :

  • Quels sont mes risques d’avoir le cancer de la prostate?
  • Serais-je rassuré par des résultats normaux au test de l’APS?
  • Qu’est-ce que je ferais si mon taux d’APS s’avérait élevé?
  • Si j’étais atteint d’un cancer de la prostate à évolution lente qui serait peut-être sans conséquence pour le reste de ma vie, est-ce que je voudrais tout de même suivre un traitement dont les effets pourraient nuire à ma vie quotidienne?

Test de l’APS pendant et après le traitement

Pendant votre traitement, le taux d’APS sera mesuré de façon périodique pour juger de la réponse du cancer au traitement.

Après votre traitement, qu’il s’agisse d’une opération, d’une radiothérapie ou d’une hormonothérapie, votre taux d’APS devrait diminuer et se stabiliser. Par la suite, si des analyses sanguines révélaient à plusieurs reprises une augmentation significative de votre taux d’APS, de tels résultats indiqueraient fort probablement une récurrence de la maladie qui pourrait exiger d’autres traitements.

Voir également
Pourquoi faire le test de l’APS?

bandeau ligne 1 855 pour cancer prostate

Retour
Nouvelles de PROCURE