Nouvelles de PROCURE

février 15, 2018

Le traitement est terminé. Maintenant, comment on fait pour rester motivé?

L’après-cancer

Le jour de la fin du traitement et le terme de « rémission » sont deux éléments que les patients touchés par le cancer espèrent et attendent. Mais une fois le traitement terminé, il peut arriver que les hommes ne se sentent pas prêts pour la vie après le traitement.

On pense souvent que le plus difficile est de vivre avec un cancer, mais la période de rémission nécessite une réadaptation également. Pendant votre traitement vous êtes est en contact fréquent avec votre équipe de soin et vous êtes est suivi de près. La fin du traitement peut alors sembler stressante, car ces contacts tendent à s’espacer de plus en plus.

Le fait de récupérer du traitement du cancer ne se limite pas seulement à la récupération « physique » – il s’agit aussi de récupérer émotionnellement. Il est donc important que vous preniez le temps de reconnaître votre peur, votre chagrin et votre solitude qui sont des sentiments normaux après ce type de maladie.

La peur de la récidive est très fréquente chez les rescapés du cancer. Même si plusieurs années peuvent passer sans aucun signe de reprise de la maladie, ils ont toujours à l’esprit la peur de la rechute de leur cancer.

Face à cette peur, vous devez prendre conscience de vos sentiments. Vous ne devez pas vous sentir coupable d’avoir ces sentiments ni les ignorer dans l’espoir qu’ils vont s’en aller. De demander à votre médecin ce que l’on peut faire pour réduire le risque de récidive du cancer est un moyen d’y faire face. Voici quelques mesures qui sont également bénéfiques pour vous dans la phase de l’après-cancer :

Prendre soin de votre corps

Avoir une alimentation saine (fruits, légumes) et pratiquer une activité sportive régulière. L’alimentation doit parfois être adaptée notamment en cas de troubles intestinaux suite à la radiothérapie. Un diététicien conseille alors le patient. La reprise du sport après le cancer doit être progressive pour ménager l’organisme. Le sport permet ainsi de mesurer ce « nouveau » corps et d’appréhender ses limites, ses capacités…

Avoir un sommeil équilibré et réparateur

Le sommeil est indispensable à l’organisme et lui permet notamment de se remettre du traitement du cancer et aussi d’être équilibré psychologiquement.

Aller à tous les rendez-vous de suivi

Vous pouvez être angoissé d’aller à vos rendez-vous de suivi, par peur d’une mauvaise nouvelle. Cela ne doit pas vous empêcher d’y aller. En effet, ce rendez-vous peut être l’occasion pour vous de mentionner à votre médecin les signes et symptômes et les effets secondaires – incontinence, troubles érectiles – qui vous inquiète et parler de solutions. Le spécialiste est aussi là pour vous informer sur vos risques de récidive et sur les symptômes à surveiller.

Parler ouvertement de ses craintes

Il faut pouvoir exprimer ses inquiétudes à ses amis, à sa famille, à son médecin ou conseiller et à d’autres malades en rémission. Si vous ne vous sentez pas suffisamment à l’aise pour faire part de vos craintes, vous pouvez les noter dans un journal. Sortez de la maison et trouvez des activités qui vous libéreront de vos peurs.

La plupart des survivants du cancer signalent que la peur de la récidive s'estompe avec le temps. Mais certains événements peuvent déclencher vos peurs. Les sentiments peuvent être particulièrement forts avant les visites de suivi avec votre médecin ou l'anniversaire de votre diagnostic de cancer.

Et n’oubliez pas : nous sommes là pour vous!

1855 899-2873

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE