Nouvelles de PROCURE

mars 28, 2019

L’IRM de ma prostate peut-elle remplacer une biopsie?

Bien qu’elle ne remplace pas une biopsie de la prostate, les médecins utilisent de plus en plus la technologie d’imagerie pour faciliter le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) multiparamétrique est l’une de ces technologies. C’est un examen qui consiste à créer des images en trois dimensions détaillées de la prostate et des tissus environnants, grâce à des ondes et un champ magnétique. Les images sont reconstituées par un ordinateur et interprétées par un radiologue.

L’IRM est devenue de plus en plus utile pour reconnaître les zones anormales dans les prostates qu’on soupçonne cancéreuses. Il est espéré que cette technique d’imagerie permettra de pratiquer des biopsies plus précises dans les zones atteintes par un cancer et de réduire les biopsies inutiles chez les patients dont la vie n’est pas menacée par le cancer. Des chercheurs étudient actuellement dans quelles conditions l’IRM multiparamétrique peut être utilisée dans la pratique clinique.

Selon l’Association des urologues du Canada (AUC), il est recommandé que les patients chez qui une biopsie s’est révélée négative et dont le risque de cancer de la prostate augmente significativement sur le plan clinique (hausse anormal de l’APS, symptômes, etc.) puissent bénéficier d’une IRM multiparamétrique avant de subir une autre biopsie.

La Société canadienne du cancer considère qu’on peut utiliser l’IRM multiparamétrique pour:

  • chercher sur la face cachée de la prostate un cancer que d’autres examens n’ont pas permis de révéler ;
  • chercher un cancer de la prostate quand le médecin pense qu’il pourrait être présent malgré des biopsies négatives ;
  • mesurer la taille de la prostate ou d’une tumeur située dans la prostate ;
  • envisager une radiothérapie pour traiter le cancer de la prostate ;
  • guider l’aiguille lors d’une biopsie de la prostate ;
  • voir si le cancer s’est propagé à l’extérieur de la prostate.

Des études sont en cours pour mieux évaluer la pertinence de l’IRM multiparamétrique pour le cancer de la prostate. Son utilisation évolue et nul doute que cette technique d’imagerie sera, à l’avenir, de plus en plus utile pour le diagnostic et le suivi du cancer de la prostate.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour en discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie.

Prochaine conférence – Inscrivez-vous ici, c’est gratuit!

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous
Comment on établit un diagnostic

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous
Qu’arrive-t-il après mon diagnostic du cancer de la prostate?

Sources et références
Diagnostic du cancer de la prostate – cancer.ca
Le cancer de la prostate – Comprendre la maladie et ses traitements; Fred Saad, MD, FRCSC et Michael McCormack, MD, FRCSC, 4e et 5e édition

Adapté par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE