Nouvelles de PROCURE

avril 4, 2019

Je veux reporter mon traitement… Est-ce sage?

La réponse à cette question varie en fonction de nombreux facteurs: votre type de cancer de la prostate, votre âge et votre état de santé général.

Tout d'abord, ce que vous devez savoir

Si vous avez un cancer dans votre prostate, dites-vous qu’il n’a pas jailli de terre comme un champignon. Il est fort probablement là depuis des années, voire dix ans, évoluant très lentement et prenant beaucoup de temps avant de devenir assez gros pour être découvert.

Si votre cancer a été diagnostiqué par un dépistage effectué sur une base régulière, c’est une meilleure nouvelle, façon de parler, et une bonne raison pour ne pas paniquer. Il y a quelques décennies à peine, avant que le test de l'APS et le dépistage régulier ne soient répandus, la plupart des hommes ne savaient pas qu'ils avaient le cancer de la prostate jusqu'à ce qu'il soit souvent trop tard pour une guérison complète.

Deuxièmement, ce que vous devez faire

Vous devez déterminer quel type de cancer de la prostate vous avez. Est-il confiné à votre prostate - ce qui signifie localisé - ou pas? S’il est localisé, connaître vos risques de progression vous aidera à décider si vous pouvez retarder votre traitement ou non, ou ne pas traiter du tout. Par exemple:

  • Un cancer de la prostate localisé à faible risque a peu de chance de se développer ou de se propager pendant une longue période, voire pas du tout.
  • Un cancer de la prostate localisé à risque moyen (risque intermédiaire) peut se développer ou se propager en quelques années.
  • Un cancer de la prostate localisé à haut risque a plus de chances de commencer à se développer ou à se propager.

La troisième chose: prenez votre temps.

N'oubliez pas que votre cancer existe depuis longtemps. Et qu’il ne progressera pas en flèche en quelques semaines à la suite de votre diagnostic; en fait, il n’évoluera probablement pas du tout. Vous et votre médecin pouvez décider de retarder le traitement si cette option est appropriée. Si ne pas traiter votre cancer n’est pas une option, il est de loin préférable de prendre le temps nécessaire - et nous pouvons vous aider - pour savoir quel traitement vous convient.

Prendre le temps de prendre la bonne décision est bien mieux que d’opter pour un traitement à l’aveugle et de le regretter plus tard. À cet égard, retarder votre traitement pour prendre une décision éclairée est… sage.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser – Inscrivez-vous ici, c’est gratuit!

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous
La surveillance active est-elle une option pour moi?

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici un pour vous
Bien dans son corps, bien dans sa tête: les bienfaits du sport sur l’esprit
Bien dans son corps, bien dans sa tête: les bienfaits d’une bonne hygiène de vie sur l’esprit

Adapté par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE