Nouvelles de PROCURE

juin 4, 2019

Ce que vous devez savoir avant de débuter une hormonothérapie

Qu’ils soient physiques tels bouffées de chaleur, perte de libido, prise de poids autour du ventre ou fatigue, votre hormonothérapie entraine également des effets que vous ne voyez pas: augmentation de votre taux de sucre, de votre cholestérol, de votre pression artérielle et une diminution de votre densité osseuse. Voici ce que vous devez savoir.

Pour bien des hommes atteints d’un cancer de la prostate, une thérapie hormonale de courte ou de longue durée, combinée ou non à un autre traitement (p.ex. la radiothérapie), offre l’espoir d’une maitrise de la maladie et d’une vie plus longue.

L’hormonothérapie permet un blocage des taux de votre testostérone, hormone reconnue pour stimuler la croissance du cancer de la prostate. Bien qu’elle soit un traitement de référence, surtout si vous avez un cancer de la prostate avancé, l’hormonothérapie n’est pas sans effets secondaires. En fait, c’est la baisse de votre taux de testostérone qui en est responsable. C’est pour cette raison que l’on fait souvent référence à une augmentation du risque de diabète, de maladies cardiovasculaire et d’ostéoporose lorsque l’on parle d’effets secondaires en lien avec ce traitement.

À l'heure actuelle, il n'est pas possible de prédire à quel point un homme sera affecté par la baisse de son taux de testostérone, mais des travaux sont en cours pour trouver des moyens de prédire qui pourrait être plus touché par un des effets secondaires.

N’en demeure pas moins qu’il est important de réfléchir aux moyens de prévenir, contrecarrer ou identifier ces effets afin que les hommes puissent vivre au mieux leur vie (le webinaire Cancer de la prostate - Votre cœur est-il à risque? aborde ce sujet).

Avant de commencer un traitement hormonal, chaque homme devrait discuter des effets de la perte de testostérone avec son médecin et un/une nutritionniste, afin de pouvoir modifier son mode de vie afin de s'adapter aux changements ou de les éviter.

Ce que vous pouvez faire maintenant
Prenez soin de télécharger et d’imprimer les deux fiches; l’une s’adresse à vous (la bleue) tandis que l’autre s’adresse votre médecin de famille (la mauve). Partagez le contenu de votre fiche avec votre partenaire de vie, vos proches et votre médecin de famille qui jouera un rôle primordial dans votre prise en charge. N’hésitez pas à demander de l’aide!


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Visionnez le webinaire sur le sujet avec Carole Lambert, radio-oncologue
Veuillez noter qu’il est disponible sur notre page Facebook et sur notre chaine YouTube.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien ci-dessous.
Nos publications et livres gratuits

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici un pour vous.
Cholestérol: démêler le bon du mauvais

Sources et références
Votre rôle si vous êtes sous traitement hormonal pour un cancer de la prostate
Carole Lambert, radio-oncologue, Centre Hospitalier de l’Université de Montréal Jean C. Grégoire, cardiologue, Institut de Cardiologie de Montréal

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE