Prostatite

Hommes à risque de prostatite discutant autour en mangeant

Vue d’ensemble

Au cours de leur vie, 50% des hommes auront une forme de prostatite. Il s’agit d’une affection qui peut
toucher les hommes de tout âge. La prostatite provoque une inflammation ou une infection de la prostate. La prostatite n’est pas une forme de cancer de la prostate et n’augmente pas le risque de développer un cancer de la prostate.

Il existe quatre types de prostatite

Illustration d’une prostatite

Syndrome de la douleur chronique pelvienne

C’est le type de prostatite le plus commun. Cette condition se manifeste principalement par une douleur pelvienne, mais d’autres symptômes peuvent également accompagner cette affection. Les causes du syndrome de la douleur chronique pelvienne ne sont pas bien comprises, mais elle n’est pas causée par une infection bactérienne. Elle peut persister dans le temps et être présente de façon intermittente. Elle survient généralement chez les hommes plus jeunes. Certaines recherches ont démontré un lien entre des hauts niveaux de stress et l’apparition ou l’amplification des symptômes de ce type de prostatite.

Prostatite bactérienne aigüe

C’est une infection bactérienne de la prostate. Les bactéries peuvent provenir de la vessie, des intestins ou du sang pour atteindre la prostate. Les symptômes se présentent soudainement et cette condition peut être grave et nécessiter une hospitalisation avec antibiothérapie intraveineuse. Les symptômes associés à la prostatite bactérienne aigüe sont une douleur musculaire au niveau des cuisses, du bas du dos et à la région pelvienne et de la fièvre. Il peut aussi y avoir une incapacité complète d’uriner (rétention urinaire aiguë). Cette affection peut être causée entre autres par une infection urinaire, une biopsie ou dû à l’utilisation d’un cathéter.

Prostatite bactérienne chronique

C’est une infection causée par des bactéries qui dure plus de trois mois. Les symptômes varient dans le temps et ne sont pas aussi sérieux que la prostatite bactérienne aigüe. La prostatite bactérienne chronique peut-être le résultat d’une infection bactérienne aigüe où un nombre de bactéries persiste dans la région prostatique. Les hommes ayant souffert d’infection urinaire ou d’inflammation de l’urètre dans le passé sont plus à risque d’être affectés par cette prostatite.

Prostatite non bactérienne ou prostatite asymptomatique

Ce type de prostatite se manifeste par une inflammation de la prostate. Elle ne cause pas de symptômes et elle est généralement diagnostiquée par hasard, généralement lors d’une biopsie de la prostate. Les causes sont inconnues.

Les facteurs de risque associés à la prostatite

  • Les relations sexuelles non protégées
  • Une augmentation de taille de la prostate
  • Un traumatisme, une biopsie ou une chirurgie de la prostate
  • Une obstruction de la vessie
  • Le passage d’un cathéter ou d’un cystoscope dans l’urètre

Symptômes

La prostatite peut causer un grand éventail de symptômes très variables d’un homme à l’autre.

Les signes et symptômes les plus communs

  • Un besoin d’uriner souvent le jour et la nuit (mictions fréquentes)
  • Un urgent besoin d’uriner (mictions urgentes)
  • Une difficulté à commencer ou à arrêter d’uriner
  • Un jet d’urine faible ou lent
  • Un jet d’urine qui s’interrompt
  • Une sensation de mal vider sa vessie
  • Une douleur ou sensation de brûlure lorsqu’on urine
  • Des douleurs dans la région du bassin (organes génitaux, aine, bas du ventre ou bas du dos)
  • Une éjaculation difficile ou douloureuse
  • De la fièvre et des frissons si la prostatite est aiguë
  • Des infections urinaires récurrentes
  • Une présence de sang dans l’urine ou dans le sperme (rare)

Le diagnostic

Si vous présentez des symptômes inhabituels ou si le médecin soupçonne que vous ayez ce type d’affection, le médecin pourra vous proposer d’effectuer certains tests. Les tests varient selon le type de prostatite, mais peuvent inclure ceux-ci:

  • le toucher rectal afin de vérifier la sensibilité et la taille de la prostate
  • l’examen de l’abdomen
  • un test d’urine et la culture des bactéries de l’urine
  • un test sanguin et un test de l’antigène prostatique spécifique
  • un test d’imagerie à l’aide d’une échographie ou de rayons X

Traitements

Les traitements seront proposés en fonction du type de prostatite diagnostiqué et peuvent varier d’un homme à l’autre.

Les approches de traitements

  • Des antibiotiques oraux pour traiter l’infection bactérienne;
  • Des antibiotiques intraveineux si l’infection bactérienne est aiguë;
  • Des antidouleurs;
  • Des relaxants musculaires pour aider à réduire les contractions de la vessie. Cela peut diminuer les fuites urinaires et le besoin pressant d’uriner;
  • Des antagonistes alpha-adrénergiques qui permettent de relaxer les muscles autour de la prostate afin de réduire la pression sur l’urètre et diminuer les symptômes affectant le débit urinaire. Ils ont un effet rapide (24-72h) sur les symptômes urinaires;
  • Des inhibiteurs de la 5-alpha-réductase qui permettent de réduire la taille de la prostate si des troubles urinaires liées à une une HBP (prostate volumineuse) semble être à l’origine de la prostatite;
  • Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Une résection transurétrale de la prostate (RTUP) pour drainer un abcès.

Changements au mode de vie qui peuvent vous aider

  • Boire beaucoup d’eau;
  • Évitez l’alcool, les boissons gazeuses et les boissons contenant de la caféine tels que le thé et le café, qui peuvent irriter votre vessie et aggraver les symptômes;
  • Adopter une saine alimentation
  • Prendre une position assise confortable si vous devez rester assis pour une longue période;
  • Soyez actifs pour réduire la douleur;
  • Évitez le vélo ou toute autre activité qui génère de la pression au niveau du périnée qui accentue les symptômes;
  • Effectuez des exercices des muscles du plancher pelvien Kegel: ces muscles aident le contrôle de la miction. Lorsque vous faites ces exercices, les muscles se renforcent et peuvent diminuer les symptômes urinaires.

Traitements pour soulager les symptômes

Il n’y a pas d’évidences scientifiques quant à l’efficacité de ces pratiques pour soulager la prostatite, mais plusieurs hommes ont vu leur condition s’améliorer.

  • Un massage de la prostate par le médecin
  • La prise d’antidépresseurs
  • Des traitements pour les problèmes sexuels (utilisation de médicaments pour contrer les troubles d’érection)

Thérapies complémentaires et techniques de relaxation

Ces thérapies peuvent avoir un effet bénéfique sur votre bien-être

  • L’acupuncture
  • La massothérapie
  • La réflexologie
  • L’aromathérapie
  • L’hypnothérapie

Techniques de relaxation

Ces techniques de relaxation peuvent vous aider à vous détendre et à vous sentir plus confortable

  • La méditation
  • Le yoga
  • Les respirations profondes
  • Les bains chauds

Recommandé pour vous

Restez informé

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser

Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser

Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous

Notre comité de validation de nos pages Web

L’équipe du contenu médical et éditorial de PROCURE

Notre équipe est composée d’urologues et d’infirmières certifiées en uro-oncologie ayant une connaissance approfondie du cancer de la prostate, de même que les maladies liées à l’appareil génito-urinaire. Voir nos collaborateurs en cliquant ici.

Dernière révision médicale et éditoriale: juillet 2019

 

Sources et références

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

Retour
Nouvelles de PROCURE