Nouvelles de PROCURE

avril 21, 2020

Sang dans le sperme – ça veut dire quoi au juste?

L’hémospermie est le nom clinique donné lorsque l’on retrouve du sang dans le sperme. Voir du sang dans votre sperme peut être alarmant. Bien que la présence de sang dans votre sperme puisse être une source d’inquiétude, elle n’est généralement pas grave et ne nécessite pas un examen immédiat.

La présence de sang dans le sperme n’est généralement pas un signe de cancer de la prostate et n’affecte pas votre fonction sexuelle. Le sang est le plus souvent remarqué dans le sperme juste après l'éjaculation. Il peut alors être rosé ou rouge, voire brunâtre si l'hémorragie est ancienne.


Mise à jour: avril 2021

Les causes les plus et les moins fréquentes

La plupart des cas de sang dans le sperme sont idiopathiques, c’est-à-dire qu’ils se produisent sans avertissement et les médecins ne peuvent pas en déterminer la cause. Ces cas se résolvent spontanément dans un délai de quelques jours à quelques mois. Ceci pourrait être dû à la rupture sans gravité de petits vaisseaux sanguins dans vos vésicules séminales.

La présence d'une hémospermie peut aussi être en lien avec une fragilité de votre prostate: les petits vaisseaux sanguins qui parcourent votre glande peuvent en effet se rompre, provoquant une petite perte de sang dans le sperme. Cela pourrait vous concerner si vous êtes plus âgé, si vous souffrez d'une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) et/ou si vous êtes traité par médicaments anti-coagulants ou anti-plaquettaires à la suite d'un problème vasculaire (embolie pulmonaire, troubles cardiaques...).

La cause connue la plus fréquente est à la suite d’une biopsie de la prostate. Le saignement peut durer quelques semaines après cette intervention. Le saignement peut également survenir après une vasectomie, où l’on retrouve parfois une faible quantité de sang dans le sperme lors de la ou des premières éjaculations.

Les causes moins fréquentes peuvent comprendre une infection bactérienne dans la prostate ou dans l’urètre, la présence d’une infection transmise sexuellement1 - la coupable la plus fréquente, étant la bactérie Chlamydia trachomatis, responsable d'une chlamydiose - ou, très rarement, la présence d’un cancer de la prostate. 

Quand consulter

Avant 40 ans, les causes sont essentiellement infectieuses et bénignes, ne nécessitant pas de recours à un spécialiste en urologie2. Après cet âge, un examen plus détaillé est nécessaire si vous présentez des symptômes durant plus d’un mois ou ayant des résultats anormaux à la suite de vos examens par le médecin.

Par exemple, votre médecin examinera vos organes génitaux à la recherche de rougeurs, d’une masse ou d’une sensibilité. Un toucher rectal sera effectué pour dépister une hypertrophie prostatique, une sensibilité de la prostate ou la présence d’une masse. Une inspection et une analyse du sperme sont rarement effectuées.

Enfin le traitement vise la cause si celle-ci est connue. Souvent, aucun traitement n’est nécessaire, et le sang disparaît spontanément.

À lire: Inquiet de vos symptômes? Quand consulter!


Découvrez nos nouvelles capsules animées
Découvrez trois nouvelles capsules animées, aussi uniques et originales les unes des autres. Soyez à l’affût!
Voici la première - Symptômes, risque et dépistage


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Reconnaître les signes et symptômes
Maladies liées à la prostate
Peut-on prévenir le cancer?

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Votre prostate, vous la connaissez?
J’ai mal à la prostate. Est-ce un cancer?
6 conseils pour maintenir votre prostate en santé

Sources et références
1.Drake T, Hanna L, Davies M, Haematospermia[archive], BMJ, 2016;355:i5124
2.Ahmad I, Krishna NS, Hemospermia[archive], J Urol, 2007;177:1613-8

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

, ,

Un commentaire

  • MEIGNEN Paul says:

    Me masturbant régulièrement pour des rasons que je ne vous dévoilerai pas ici, j’ai eu une grosse inquiétude lorsque j’ai vu du sang dans mon sperme, il y a trois jours. Vous êtes le premier site à m’avoir rassuré… MERCI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE