Nouvelles de PROCURE

avril 24, 2022

L’importance du suivi médical

Vous avez suivi ou suivez présentement un traitement pour le cancer de la prostate? Dans un tel cas, vous gagnez à être informé pour bien comprendre l’importance du suivi médical. Après un diagnostic de cancer, vous serez normalement suivi par votre urologue pendant plusieurs années. Selon votre type de cancer et traitement, ce suivi pourrait être en tandem avec un radio-oncologue ou un oncologue.

Dans certaines circonstances, la prise en charge du cancer de la prostate peut être la surveillance active. Celle-ci a pour objectif de suivre le cancer et de le traiter seulement si nécessaire.

Révision médicale par le chirurgien-urologue Dr Thierry Lebeau le 23/03/2022

Garder un oeil sur votre cancer

Sinon, il existe plusieurs approches pour garder un œil sur votre cancer durant ou après le traitement. Tout d’abord, il y a le test de l’antigène prostatique spécifique, ou APS. Votre taux d’APS sera mesuré périodiquement, par prise de sang, pour juger de la réponse du cancer au traitement.

Après une chirurgie radicale, le taux d’APS devrait être indécelable, puisqu’il n’y a plus de prostate pour produire l’antigène.

Avec la radiothérapie, on s’attend à ce que le taux d’APS tombe très bas, mais pas à zéro, puisqu’il subsiste toujours des cellules prostatiques normales. D’ordinaire, le taux d’APS descend jusqu’à un plateau et s’y maintient.

Votre APS joue un rôle important dans votre prise en charge médicale

À chaque rendez-vous de suivi, votre médecin évaluera si votre taux d’APS augmente. Si c’est le cas, il observera combien de temps le taux prend pour doubler. Une hausse importante sur une courte période pourrait indiquer une récidive, avec ou sans métastases. C’est pourquoi votre médecin surveille le taux d’APS de près.

Si votre médecin a recommandé une hormonothérapie, la mesure de l’APS sera parfois jumelée à une analyse de votre taux de testostérone. Une hausse de l’APS malgré un niveau de testostérone très bas indique en général une progression du cancer.

Et quand est-il des tests d’imagerie ou génétique?

Votre médecin pourrait également prescrire des tests d’imagerie pour surveiller l’évolution de la maladie ou déterminer si des cellules cancéreuses se sont développées ailleurs. C’est une pratique courante dans le cas d’un cancer déjà agressif lors du diagnostic, qui progresse rapidement après un traitement ou qui ne répond plus à un traitement comme l’hormonothérapie.

Il pourrait s’agir d’un scan abdominal et pelvien, d’une imagerie par résonance magnétique, ou IRM, ou d’une scintigraphie osseuse, entre autres. Ces tests aident à mesurer la taille de la tumeur, à voir s’il y a des signes de propagation du cancer et, si c’est le cas, à quel endroit dans le corps. Si vous ressentez des douleurs aux os ou si votre cancer est agressif, votre médecin demandera généralement une scintigraphie osseuse. Ce test lui permet de voir si le cancer s’est effectivement propagé aux os.

S’il y a un important historique de cancer dans votre famille, par exemple du sein ou de l’ovaire, votre médecin pourrait recommander un test de dépistage génétique. Vous pourriez être porteur d’une mutation génétique susceptible de répondre à de nouveaux traitements ciblés.

L’importance des résultats de vos tests et de votre suivi médical

Les résultats de vos tests et examens auront une incidence sur les intentions de traitement, selon l’endroit où se trouve votre cancer, la vitesse à laquelle il progresse, votre âge et votre état de santé général.

En cours de traitement comme après, le suivi médical est indispensable. Vos rendez-vous sont l’occasion d’échanger avec votre spécialiste ou de signaler tout nouveau symptôme qui vous inquiète. Surtout, n’hésitez pas à demander conseil à votre équipe soignante.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire à revoir
Biopsie, comprendre son rapport

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Faire face au cancer

Articles de blogue de PROCURE qui sauront vous éclairer
Chaque semaine, nous publions un article de blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Mon conjoint est muet…
M’aimeras-tu encore après?
Pourquoi moi?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2022

,

Retour
Nouvelles de PROCURE