Nouvelles de PROCURE

novembre 3, 2019

5 faits à savoir sur la prostatite

  1. Sa prévalence

Au cours de leur vie, 50% des hommes auront une forme de prostatite. Il s’agit d’une affection qui peut
toucher les hommes de tout âge. La prostatite provoque une inflammation ou une infection de la prostate. La prostatite n’est pas une forme de cancer de la prostate et n’augmente pas le risque de développer un cancer de la prostate.

  1. Les types de prostatite

Derrière le terme de "prostatite" se cachent essentiellement quatre grandes catégories  d'affection. Chacune de ces formes présente des causes, des symptômes et des traitements spécifiques:

  • Catégorie 1: prostatite aiguë bactérienne – Provoquée le plus souvent par une atteinte bactérienne, qui entraîne une forte fièvre, une douleur musculaire au niveau des cuisses, du bas du dos et à la région pelvienne. Il peut aussi y avoir une incapacité complète d’uriner (rétention urinaire aiguë).
  • Catégorie 2: prostatite chronique bactérienne – Infection, causée par des bactéries, qui dure plus de trois mois. Les symptômes varient dans le temps (douleurs pelviennes légères ou modérées et à des épisodes intermittents d’infection aiguë des voies urinaires) et ne sont pas aussi sérieux que la prostatite bactérienne aiguë.
  • Catégorie 3: prostatite chronique/douleur pelvienne chronique (PC/DPC) – Caractérisée par des douleurs pelviennes chroniques, des troubles urinaires ou sexuels en l’absence d’infection urinaire.
  • Catégorie 4: prostatite inflammatoire asymptomatique – Se manifeste par une inflammation de la prostate. Elle ne cause pas de symptômes et elle est généralement diagnostiquée par hasard, généralement lors d’une biopsie de la prostate. Les causes sont inconnues.
  1. Les principaux facteurs de risques

Les hommes ayant souffert d’infection urinaire ou d’inflammation de l’urètre dans le passé sont plus à risque d’être affectés par une prostatite chronique bactérienne, tandis que certaines recherches ont démontré un lien entre des hauts niveaux de stress et l’apparition ou l’amplification des symptômes de la prostatite chronique/douleur pelvienne chronique (PC/DPC).

  • Une infection bactérienne, le plus souvent au E. Coli
  • Les relations sexuelles non protégées
  • Une augmentation de taille de la prostate
  • Un traumatisme, une biopsie ou une chirurgie de la prostate
  • Une obstruction de la vessie
  • Le passage d’un cathéter ou d’un cystoscope dans l’urètre
  1. Les symptôme à surveiller

La prostatite peut causer un grand éventail de symptômes très variables d’un homme à l’autre. Si vous présentez des symptômes inhabituels ou si le médecin soupçonne que vous ayez ce type d’affection, il pourra vous proposer d’effectuer certains tests. Les symptômes les plus fréquents sont:

  • Troubles urinaires
  • Sensation de brûlure ou douleur pendant la miction
  • Éjaculation difficile ou douloureuse
  • Présence de sang dans l’urine (hématurie) ou le sperme
  • Écoulement urétral
  • Infections urinaires récurrentes
  • Douleur ou inconfort aux organes génitaux, à l’aine, au bas de l’abdomen ou au bas du dos
  • Douleur ou sensation de pression dans le rectum
  • Prostate douloureuse lors du toucher rectal
  • Fièvre associée et des frissons (si aiguë)
  1. Son traitement

Les traitements seront proposés en fonction du type de prostatite diagnostiqué et peuvent varier d’un homme à l’autre. Les formes bactériennes sont principalement traitées aux antibiotiques, ce qui permet d’atteindre une guérison dans la majorité des cas. Il faut rester vigilant car la prostatite peut, dans certains cas, devenir chronique, entraînant une réapparition à intervalles variables d’infections, de douleurs ou de gêne.

Le syndrome douloureux pelvien chronique est difficile à diagnostiquer et à traiter. Comme on lui suppose différentes causes, une polythérapie paraît judicieuse en plus d’investigations détaillées.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaine YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Reconnaître les signes et symptômes
Maladies liées à la prostate
Effets liés à la curiethérapie

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Trouvez le bon urologue
Un deuxième avis est-il nécessaire?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE