Nouvelles de PROCURE

novembre 19, 2019

Prévention – Testez vos connaissances

Testez vos connaissances se veut un petit jeu-questionnaire sympathique qui aborde cinq grands thèmes liés au cancer de la prostate: la prévention, les symptômes, le dépistage, le diagnostic et les traitements. Vous trouverez donc ci-dessous cinq questions testant vos connaissances, dont le premier thème porte sur la prévention et les facteurs de risque. Vous trouverez les réponses en bas de page. Amusez-vous et apprenez-en davantage sur le cancer de la prostate!

Testez vos connaissances en 5 questions

On peut s'aider à réduire le risque de développer un cancer de la prostate
VRAI ou FAUX

Les hommes de race noire sont 2 x plus à risque de le développer que ceux de race blanche
VRAI ou FAUX

Lequel parmi ces énoncés est faux?
A - Mon père a eu un cancer de la prostate, donc j'en aurai un... aussi!
B - Le risque est plus élevé après 50 ans ou 45 s’il y a un facteur de risque
C - La fréquence de l’activité sexuelle avec éjaculation aurait un effet protecteur
D - La vasectomie n'augmenterait pas le risque de cancer de la prostate

Une prostate volumineuse ou HBP peut mener vers un cancer de la prostate
VRAI ou FAUX

Lequel de ces facteurs peut aider à prévenir un cancer de la prostate plus avancé au diagnostic?
A - Prendre des suppléments de vitamine E
B - Perdre du poids et maintenir un poids santé
C - Prendre du Viagra
D - Prendre des produit de santé naturel vendu sur internet
E - Aucune de ces réponses


Réponses

On peut s'aider à réduire le risque de développer un cancer de la prostate
Merci pour votre participation. La réponse est VRAI!

Bien que le cancer de la prostate soit une maladie quelque peu complexe, il semble qu’avoir une bonne nutrition, un poids santé, des activités physiques (30 min./jour ou 150 min./semaine), un mode de vie sain en résumé, puissent possiblement réduire l’incidence du cancer de la prostate, ralentir sa progression et aider avec certains des effets secondaires du traitement.

Aliments anti-cancer? Nous savons que les hommes dans les pays occidentaux, tels qu’en Amérique du Nord, sont plus susceptibles d’avoir un cancer de la prostate que les hommes dans les pays d’Asie orientale tels que la Chine et le Japon. Les hommes asiatiques établis en Amérique du Nord depuis au moins une génération courent les mêmes risques que les Nord-Américains de souche.

Cela peut être à cause du régime alimentaire occidental, qui contient moins de fruits, de légumes et de poissons, et plus de viande, de produits laitiers, de sucre, de graisses et d’aliments transformés. Il existe de nombreuses études en cours qui tentent de mieux comprendre le lien entre l’alimentation et le cancer de la prostate.

Les hommes de race noire sont 2 x plus à risque de le développer que ceux de race blanche
Merci pour votre participation. La réponse est VRAI!

Les hommes d’origine africaine sont plus susceptibles de recevoir ce diagnostic à un plus jeune âge que les hommes blancs. La tumeur a tendance à être plus agressive et à être diagnostiquée à un stade plus avancé. Bien que les scientifiques ne sachent pas exactement pourquoi, ce risque pourrait être associé à des différences dans l’alimentation, dont l’apport de vitamine D, ou dans les niveaux d’hormones. Des recherches sont également en cours pour déterminer si un ou des gènes spécifiques à cette population pourraient en être responsable.

Lequel parmi ces énoncés est faux?
Merci pour votre participation. La réponse est A!

A - Mon père a eu un cancer de la prostate, donc j'en aurai un... aussi!
B - Le risque est plus élevé après 50 ans ou 45 s’il y a un facteur de risque
C - La fréquence de l’activité sexuelle avec éjaculation aurait un effet protecteur
D - La vasectomie n'augmenterait pas le risque de cancer de la prostate

Les hommes qui ont des cas de cancer de la prostate dans leur famille y sont plus exposés que les autres et, en général, le cancer risque de se déclarer un peu plus tôt chez eux. Cependant, on a établi que cette prédisposition familiale ne serait en cause que dans environ 15 % des cas de cancer de la prostate.

Si vous avez des parents atteints d’un cancer de la prostate, du sein ou des ovaires, et que vous êtes préoccupé par votre risque, parlez-en à votre médecin ou contactez un de nos professionnels de la santé. Bien que le risque d’un cancer de la prostate puisse être plus élevé, cela ne signifie pas que vous en développerez un.

Une prostate volumineuse ou HBP peut mener vers un cancer de la prostate
Merci pour votre participation. La réponse est FAUX!

Une prostate volumineuse (ou hypertrophie de la prostate) est complètement bénigne. L’HBP n'est pas un précurseur du cancer de la prostate. En plus de l'HBP, d'autres problèmes de la prostate n'ont rien à voir avec le cancer, comme une prostatite aiguë.

Lequel de ces facteurs peut aider à prévenir un cancer de la prostate plus avancé au diagnostic?
Merci pour votre participation. La réponse est B.

A - Prendre des suppléments de vitamine E
B - Perdre du poids et maintenir un poids santé
C - Prendre du Viagra
D - Prendre des produit de santé naturel vendu sur internet
E - Aucune de ces réponses

Plusieurs études démontrent que les hommes qui sont en surpoids ou qui sont obèses risquent davantage de recevoir un diagnostic de cancer de la prostate qui est avancé ou qui s’est déjà propagé (métastases) à d’autres parties du corps. Il semblerait que l’obésité abaisserait le niveau de testostérone chez ces hommes et conséquemment, leur taux d’APS au dépistage, donnant ainsi une fausse lecture du taux réel.

Ainsi, perdre du poids et le maintenir peut non seulement réduire vos risques d’un cancer avancé au diagnostic, et peut-être même réduire votre risque de développer un cancer de la prostate tout court.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaine YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Maladies liées à la prostate
Êtes-vous à risque?

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Santé masculine - 10 erreurs à ne pas faire
En manque d’idée pour garder la forme après 50 ans?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE