Nouvelles de PROCURE

septembre 20, 2020

L’éjaculation protège-t-elle contre le cancer de la prostate?

Une étude américaine révélait en 2016 que les hommes qui signalaient plus de 21 éjaculations par mois avaient un risque de cancer de la prostate inférieur d’au moins 20% à celui des hommes qui signalaient quatre à sept éjaculations par mois. L’éjaculation protège-t-elle contre le cancer de la prostate? D'autres études - à la recherche d'un lien entre la fréquence de l'éjaculation et le cancer de la prostate - ont cependant donné des résultats contradictoires. N’en demeure pas moins que le sexe est bon pour votre santé, alors profitez-en!


Pour des raisons mal connues, éjaculer davantage pourrait réduire le risque de cancer de la prostate.

Source: Dr. Anne Calvaresi, Chair of the Urology Care Foundation's Prostate Health Committee.

Cependant, éjaculer, d'après certaines études, que ce soit lors de rapports sexuels ou par la masturbation, ne semble pas protéger contre les cancers de la prostate à haut risque. Les études ne font pas non plus le tri entre l'éjaculation pendant les rapports sexuels ou la masturbation et l'effet de chacun sur le cancer de la prostate.

Une étude a suivi 32 000 hommes pendant 18 ans aux États-Unis. Publiée en 2016, elle révélait que les hommes qui éjaculaient le plus (au moins 21 fois par mois) avaient un risque de cancer de la prostate 20% plus faible que ceux qui éjaculaient 4 à 7 fois par mois. Plus le nombre augmentait par mois, plus leur risque était faible. D'autres études ont montré que le taux d'éjaculation n'avait aucun impact sur les taux de cancer de la prostate.

L'éjaculation pourrait protéger la prostate en éliminant les produits chimiques nocifs qui s'accumulent dans le sperme. Mais il est également possible que l'éjaculation ne protège pas réellement contre le cancer de la prostate. Les hommes qui éjaculent davantage peuvent avoir des habitudes de vie plus saines qui réduisent leurs risques d'être diagnostiqués avec la maladie. De plus, l'éjaculation ne peut réduire le risque que chez les hommes de certains groupes d'âge.

En fin de compte, des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de savoir avec certitude si davantage d'éjaculation réduit le risque de cancer de la prostate.

La Urology Care Foundation est la Fondation officielle de la American Urological Association (AUA)

Sources and références
European Urology: "Ejaculation Frequency and Risk of Prostate Cancer.”
Harvard Health Publications, Harvard Medical School: “Ejaculation Frequency and Prostate Cancer.”
Sexual Medicine Reviews: "Evidence for Masturbation and Prostate Cancer Risk: Do We Have a Verdict?"
Urologic Oncology: "Ejaculatory frequency and the risk of aggressive prostate cancer: Findings from a case-control study."
Journal of Sexual Medicine: “The Relative Health Benefits of Different Sexual Activities.”


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Notre campagne de sensibilisation de septembre 2020
Septembre est le mois de sensibilisation au cancer de la prostate.
En septembre, PROCURE décomplexe la prostate!

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Reconnaître les signes et symptômes
Maladies liées à la prostate
Êtes-vous à risque?

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Produits naturels pour améliorer les érections – Pour ou contre?
Les régimes aphrodisiaques existent-ils?
La dysfonction érectile: frustrante, mais traitable!
Sexe et intimité: En discuter ouvertement est bon pour la santé!

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE