Nouvelles de PROCURE

mai 25, 2018

La flexibilité psychologique… C’est quoi au juste?

Lorsqu’on apprend la nouvelle d’un cancer de la prostate, outre le choc initial, il n’est pas rare de faire du déni et de ressentir à la fois tristesse, peur, anxiété, honte, culpabilité et colère. Statistiquement, à la suite d’un tel diagnostic, près de 30% des personnes souffrent de dépression et un peu plus de 15% vivent de l’anxiété sévère.

Toutefois, même sans la présence de symptômes sévères il peut s’avérer souhaitable de consulter un psychologue afin de vous aider, et d’aider votre famille à surmonter cette épreuve émotive et, disons-le bouleversante. De fait, près de 50% des hommes atteints d’un cancer de la prostate auront besoin d’une intervention psychosociale à un moment ou a un autre au cours de leur cheminement. C’est ici qu’entre en jeu la flexibilité psychologique que l’on peut développer en explorant une perspective de nos comportements humains avec la matrice de flexibilité de l’ACT…

Selon une étude scientifique1, la psychologie flexible, connue sous le nom de thérapie Acceptation-engagement (ACT en anglais) a démontré une influence positive chez les personnes atteintes de cancer, peu importe le stade de la maladie. En effet, ACT a fait ses preuves sur les composantes psychologiques telles que la dépression et l’anxiété, mais également sur le plan de la qualité de vie en général.

Mais c’est quoi au juste la matrice de flexibilité de l’ACT?

N.B. : Les propos tenus dans cette seconde partie de cet article sont issus directement des propos tenus par Dre Marika Audet-Lapointe, psychologue/neuropsychologue en oncologie, lors du webinaire du 24 mai 2018. De fait, nous vous invitons à le visionner en cliquant ici si vous envisagez faire l'exercice décrit plus loin dans ce texte.

La matrice de flexibilité est une représentation graphique intuitive qui nous permet de façon dynamique d’apprendre à plus facilement choisir ce que l’on va faire comme action pour vivre sa vie même lorsque l’on est submergé par des émotions, des pensées, des souvenirs et des sensations difficiles et inconfortables. En d’autres mots, c’est la capacité de pouvoir choisir de faire des actions pour s’approcher de ce qui compte réellement pour soi (des personnes significatives et des choses précieuses), même en présence d’obstacles, comme la maladie, des émotions et des pensées désagréables.

IMPORTANT: Il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses lorsque l'on fait cet exercice. Ce n'est qu'un constat de votre situation et libre à vous de poser des gestes qui sont en lien avec vos valeurs, avec ce qui est important pour vous, malgré vos obstacles intérieurs. Personne ne vous jugera.

Des pistes pour développer la flexibilité psychologique

  • Qu’est-ce qui est suffisamment précieux pour continuer d’avancer même en présence de tout ce que l’on ne veut pas ressentir?
  • Quand vous êtes occupé à faire des actions pour lutter contre l’anxiété et/ou sous le contrôle de l’anxiété, vous renoncez à quoi?
  • Si vous pouviez choisir, vous continueriez de lutter contre ce que vous ne voulez pas ressentir ou vous agirez pour avancer vers ce qui compte pour vous?

Quelques options pour vous aider à démarrer, comme :

  • Ressentir et observer dans quelles directions vous faite vos comportements :
    • pour lutter contre ce que je ne veux pas ressentir,
    • pour avancer vers ce qui compte,
    • un peu des deux à la fois.
  • Préciser et lister ce qui compte véritablement à vos yeux dans ma vie
  • Risquer d’apprivoiser vos émotions difficiles en prenant quelques instants pour remarquer à quel endroit vous les ressentez dans votre corps
  • Lister ce que vous faite quand vous luttez contre ce que vous ne voulez pas ressentir
  • Écrire une activité qui compte réellement pour vous car elle vous rapproche des personnes et/ou des choses qui sont précieuses pour vous, p.ex.: jouer au golf, faire la grasse matinée, me coucher tard, danser, aller à une conférence, préparer une recette spéciale, regarder un film, etc.
  • Aborder un sujet difficile avec vos proches pour favoriser une communication authentique et sincère
  • Demander de l’aide psychologique
  • Autres….

Et vous…

Qu’êtes-vous prêt à oser faire de différent?
Pour choisir de vivre, même en présence du cancer de la prostate, de l’anxiété et des émotions associés, je suis prêt à oser faire…

Rencontrer un psychologue qui utilise la psychothérapie ACT

Si vous, un membre de votre famille ou un de vos amis est atteint d’un cancer et que vous souhaitez entreprendre une démarche d’accompagnement afin d’améliorer votre qualité de vie, vous pouvez faire une recherche sur le site de référence de l’Ordre des Psychologues du Québec ici.

Références

  1. Feros, D., Lane. L., Ciarrochi. J. & Blackledge. J. (2013). Acceptance and Commitment Therapy (ACT) for improving the lives of cancer patients: a preliminary study. Psycho-Oncology, vol 22 (2).
  2. Dre Marika Audet-Lapointe, psychologue et neuropsychologue en oncologie, fondatrice de la la clinique PSYmedicis – www.psymedicis.com

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés - 2018

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE