Nouvelles de PROCURE

juillet 3, 2019

Histoire de cas: Jean-François et Michel

Comme nous avons parlé récemment des différentes options de traitement et des nouvelles molécules pour traiter le cancer de la prostate, les prochains articles seront entrecoupés d’histoires de cas, question de comparer les choix de traitement en fonction des différents diagnostics.

Nous croyons qu’à moins de n’avoir aucun choix en raison d’un cancer agressif, prendre le temps de prendre la bonne décision est bien mieux que d’opter pour un traitement à l’aveugle et de le regretter plus tard. Voilà pourquoi la relation entre vous et votre médecin est d’une importance fondamentale. Cette relation doit reposer sur la confiance et une saine communication. À cet égard, ouvrir la discussion avec votre médecin et comprendre toutes vos options aidera à prendre la décision la mieux adaptée pour vous.

Voici les histoires de Jean François et de Michel, extraites de la nouvelle édition Le cancer de la prostate - Comprendre la maladie et ses traitements, 2019

« […] Jean-François, 63 ans, comptable à la retraite »
« Jean-François est en bonne santé. Les loisirs, le sport, le bénévolat et ses petits-enfants occupent toutes ses journées. Adepte d’une bonne nutrition, il surveille ce qu’il mange. Lors d’un examen de routine, son médecin détecte au toucher rectal une bosse qui déborde de la prostate. Son taux d’APS, à 23,0 ng/mL, est cinq fois plus élevé que la normale. Il subit une échographie transrectale. Celle-ci révèle une anomalie suspecte qui semble déborder de la capsule prostatique (enveloppe de la prostate). Plusieurs biopsies sont faites dans cette zone. Le pathologiste détermine que sa prostate est atteinte d’un cancer de grade 4 + 5 (score de 9). Jean-François est soumis à un examen de tomodensitométrie, qui révèle que le cancer s’est étendu aux ganglions lymphatiques de son pelvis (à proximité de la prostate). Une biopsie confirme la présence de cancer dans les ganglions lymphatiques. Quant à la scintigraphie osseuse, elle est normale.

Que se passe-t-il ? Jean-François est atteint d’un cancer de la prostate plutôt avancé, qui s’est étendu aux ganglions pelviens (N1), mais pas encore aux os (M0). Son médecin discute avec lui des traitements possibles. On peut envisager une hormonothérapie et même une radiothérapie. Les chances de guérison sont minces, mais compte tenu de toutes les options disponibles pour traiter son cancer, Jean-François pourrait encore vivre longtemps et jouir d’une très bonne qualité de vie. Il est important de rester optimiste même si la guérison n’est pas toujours possible. Grâce aux progrès réalisés, le cancer de la prostate est en train de passer de l’état de maladie potentiellement mortelle à celui de maladie chronique contrôlable. » (Fred Saad, MD, FRCSC et Michael McCormack, MD, FRCSC, 2019, p. 80)


« […] Michel, 56 ans, postier »
« Michel est en excellente forme. Il souffre néanmoins d’un cancer de la prostate localisé plutôt agressif : score 7 (grades 3 + 4 sur l’échelle de Gleason), stade T1 et taux d’APS de 9. Son médecin lui suggère la prostatectomie radicale et lui dit qu’il aura peut-être aussi besoin de traitements de radiothérapie, selon ce qu’on découvrira lors de l’opération.

Michel n’hésite pas: il est sur le point d’être grand-père pour la première fois et il veut voir grandir ses petits-enfants. Il est conscient des effets secondaires et des complications du traitement, mais il estime que c’est un prix bien peu élevé pour pouvoir profiter encore longtemps de sa vie de famille. » (Fred Saad, MD, FRCSC et Michael McCormack, MD, FRCSC, 2019, p. 118)


Prenez également le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaine YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animées par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous
J’ai plusieurs options de traitements… Laquelle choisir?

Source et référence
Le cancer de la prostate - Comprendre la maladie et ses traitements; Fred Saad, MD, FRCSC et Michael McCormack, MD, FRCSC; 5e édition entièrement revue et mise à jour, 2019. © Fred Saad et Michael McCormack, 2019 - Annika Parance Éditeur

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE