Nouvelles de PROCURE

avril 15, 2020

Ce que vous devez savoir avant un traitement

Les hommes qui reçoivent un diagnostic du cancer de la prostate et qui doivent choisir un traitement connaissent, sur le coup, une montée en flèche d’anxiété et de stress. Cette réaction, humaine et normale, est susceptible de nuire à leur faculté de traiter l’information. Prendre une décision éclairée à propos d'un traitement devient extrêmement difficile et pourtant, cette décision sera parmi l’une des plus importantes de leur vie.

Il faut savoir que, avant de décider d'un traitement, les résultats de votre biopsie et des différents tests déterminent deux indicateurs clés, soit le grade (score de Gleason) et le stade de votre cancer de la prostate. Le grade précise le degré d’agressivité tandis que le stade indique son degré de propagation. Ces deux indicateurs permettent de déterminer le niveau d’évolution de votre cancer de la prostate: localisé, localement avancé ou métastatique. Notre page diagnostic traite en détail le type et les risque de progression.

Quel est le risque de progression de votre cancer de la prostate

Le cancer de la prostate peut aussi être classé selon le risque de progression ou de récidive – faible risque,  risque intermédiaire ou haut risque de progression. Pour cette évaluation, qui peut influer sur l’approche thérapeutique, on tient compte du stade clinique, du taux d’APS et du score de Gleason.

À titre d’exemple, votre médecin pourrait vous proposer un traitement plus agressif si votre risque de récidive est élevé. À contrario, si votre risque de progression est faible, vous pourriez vous voir offrir une surveillance active sans recevoir immédiatement de traitement.

Cela dit...

Voici quelques suggestions qui vous aideront à rendre plus profitable votre visite chez le médecin:

  • N’hésitez pas à poser des questions concernant votre maladie, les traitements et les effets secondaires.
  • Faites une liste détaillée de vos questions et mettez-la à jour en notant toute nouvelle question qui vous vient à l’esprit.
  • Lors de vos visites chez le médecin, soyez accompagné d’un parent ou d’un ami.
  • Si le médecin vous bombarde d’information, n’hésitez pas à le lui dire. Indiquez-lui les limites de votre capacité à assimiler de l’information en une seule visite.

Voici quelques questions d’entrée de jeu que vous voudrez peut-être poser à votre urologue, radio-oncologue ou oncologue:

  • Peut-on guérir d’un cancer de la prostate?
  • Ce cancer est-il uniquement localisé dans ma prostate?
  • Quels sont mes choix de traitements ?
  • Quel est le traitement susceptible de m’offrir les meilleures chances de survie, sans trop nuire à ma qualité de vie? Précisez au spécialiste ce que signifie pour vous la qualité de vie, par exemple, la préservation de votre fonction érectile ou le contrôle de votre vessie.

Comprendre la nature de vos choix thérapeutiques

Il est important que vous soyez suffisamment informé pour bien comprendre votre situation. Vous aurez l’impression de mieux contrôler votre vie et cela facilitera vos prises de décision. Si, pour quelque raison que ce soit, vous n’êtes pas à l’aise avec votre médecin, demandez un second avis. Une telle démarche ne signifie aucunement que vous remettez en question sa compétence. Certains éléments de la relation médecin/patient peuvent vous inciter à consulter un autre spécialiste. De plus, chaque médecin peut avoir une façon différentes d’aborder la situation.

La recherche d’un second avis est tout à fait légitime, si vous en ressentez le besoin. Vous n’avez qu’à aviser votre urologue de votre décision. Ce dernier pourra peut-être vous suggérer le nom d’un spécialiste et vous dire comment vous procurer une copie de votre dossier médical. Il est important d’avoir une relation de confiance avec votre médecin.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Faire face au cancer
Soutien pour vous
Ressources en un clic

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Avez-vous dit cancer de la prostate?
Qu’arrive-t-il après mon diagnostic du cancer de la prostate?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE