Nouvelles de PROCURE

octobre 18, 2020

Vos médicaments causent-ils une incontinence urinaire?

En théorie, la prescription de médicaments diurétiques, relaxants musculaires, médicaments antidépresseurs et même décongestionnants nasaux peut favoriser chez certains patients une incontinence urinaire. Les effets secondaires de ces médicaments sont en principe temporaires, mais il est impératif de parler de ce problème à votre médecin, surtout si vous avez des problèmes urinaires liés à votre prostate.

Les médicaments diurétiques

Il est facile de comprendre pourquoi les diurétiques sont susceptibles de favoriser une incontinence urinaire, leur objectif étant d’augmenter la production d’urine par vos reins. En augmentant votre volume d’urine, les diurétiques favorisent l’incontinence par impétuosité, c’est-à-dire le sentiment d’une envie urgente d’uriner.

Les relaxants musculaires

Outre le fait d’augmenter votre volume d’urine, les relaxants musculaires agissent sur vos muscles pelviens et détendent l’urètre. Ils favorisent ainsi eux aussi l’incontinence par impétuosité accompagnée de son sentiment d’urgence de devoir se rendre aux toilettes dans les plus brefs délais.

Les traitements antidépresseurs

En agissant sur votre système nerveux, les traitements antidépresseurs présentent eux aussi, parmi leurs effets secondaires, l’incontinence urinaire. Les neuroleptiques, les anxiolytiques ainsi que les opiacés provoquent la sédation, un désintérêt de l’utilisation des toilettes ou encore une rétention d’urine par la distension de la vessie.

Les décongestionnants nasaux

Les décongestionnants nasaux vendus sans ordonnance dans le commerce comptent eux aussi parmi les traitements à l’origine de l’incontinence urinaire temporaire. Évitez ou limitez la façon dont vous utilisez les décongestionnants et les antihistaminiques pendant les rhumes et les poussées d'allergies, car ils resserrent les muscles qui contrôlent votre flux urinaire et peuvent rendre la miction (l’action d’uriner) plus difficile dans un premier cas, et déclencher, dans le second cas, une incontinence d’effort en toussant, en riant ou en réalisant un effort physique.

Dans le doute, on en parle à son médecin.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire qui pourrait vous intéresser
Tout sur l’HBP – Août 2020
HBP et prostatite – Diagnostic et traitements – Oct 2019
Prostate et produits naturels de santé – Mai 2019

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Aliments « anticancers » pour les hommes
Signes et symptômes
Maladies liées à la prostate 

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Qu’est-ce qu’une diète anti-inflammatoire?
5 faits à savoir sur la prostate volumineuse (HBP)
Vous avez des symptômes urinaires et êtes inquiets?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE