Nouvelles de PROCURE

janvier 12, 2021

Prêt à manger? Conseils d’Isabelle Huot

En cette période de l’année, une alimentation saine peut rapidement être écartée bien qu’elle contribue à réduire votre risque de maladies cardiovasculaires, voire même un cancer de la prostate. Voici Prêt à manger? Conseils d’Isabelle Huot en 5 points pour vous guider, pour vous aider à maintenir de bonnes habitudes alimentaires et pourqoi pas, améliorer votre état de santé en général.

  1. Prenez le temps de savourer chaque aliment

Le stress peut causer des rages alimentaires. En période de pandémie, par exemple, on peut avoir davantage tendance à opter pour de la restauration rapide ou de la malbouffe. Vous n’aimez pas cuisiner, vous êtes seul ou vous ne pouvez pas sortir faire l’épicerie? Optez pour des repas prêts à manger sains, faciles à commander en ligne et livrés à votre domicile. Manger lentement, prendre le temps de goûter et d’apprécier chaque bouchée tout en étant à l’écoute de ses signaux de faim et de satiété sont des astuces gagnantes pour un meilleur contrôle alimentaire.

  1. Bougez, buvez de l’eau et augmentez votre apport en fibres et en probiotiques

En cette période de confinement, il est important de bouger pour faciliter le transit intestinal, donc éviter la constipation ou autres troubles intestinaux et faciliter la digestion. Tous les jours, sortez et marchez 45 minutes, buvez 1,5 à 2 litres de liquide (eau, tisane, potage, etc.), mangez l’équivalent de trois fruits (frais ou congelés), privilégiez des aliments riches en grains entiers et enfin, intégrez des probiotiques à votre diète, tel du yogourt, de type Activia par exemple.

  1. Rétablissez une routine de repas et de collations

C’est la meilleure façon d’éviter de manger ses émotions en cette période de confinement, extrêmement stressante. Établir une structure quotidienne de 3 repas, 2 de collations, entrecouper d’activités physiques (marche), culturelles (films, séries télé), de périodes de lecture et de repos, vous aidera à éviter de manger et de grignoter de façon compulsive. Posez-vous toujours la question « Est-ce que j’ai une faim réelle ou bien je mange, car je suis anxieux? »

  1. Encouragez une transition en douceur vers un nouveau régime

Parmi les aliments soupçonnés d’être reliés à un taux plus élevé de cancer de la prostate, il y a les graisses animales et la viande rouge. À défaut d’y renoncer totalement, vous pourriez adopter un régime flexitarien très similaire au régime végétarien. Le flexitarisme est un mode alimentaire visant à consommer moins de viande et de gras saturé, tout en obtenant les mêmes bienfaits pour la santé. De plus, optez pour des viandes blanches (dinde, porc, poulet), des poissons riches en oméga-3 et, pour les habitués du BBQ 12 mois par année, évitez de carboniser vos aliments.

  1. Pourquoi consulter une nutritionniste?

Pas seulement pour une perte de poids. Plusieurs autres raisons peuvent justifier une consultation en nutrition, par exemple: avant, pendant ou après une radiothérapie, une chimiothérapie ou une hormonothérapie pour un cancer de la prostate; si vous souffrez d’allergies ou de troubles alimentaires; en prévention de maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires, l’arthrite, le diabète; ou si vous envisagez de délaisser la viande en faveur d’un régime plus végétarien.

Ensemble, vous pourrez déterminer si vous mangez bien et si vous choisissez des aliments qui sont bons pour vous. Si ce service n'est pas offert dans votre centre hospitalier, vous pouvez toujour consulter à l'externe. À titre d'exemple, Isabelle Huot, docteure en nutrition et son équipe offre des consulations en nutrition (cliquez ici pour en savoir davantage) et son site Web regorge d'information, d'astuces, recettes et conseils.

PS Aucun aliment spécifique, supplément ou produit de santé naturel ne peut empêcher une infection, telle la COVID. Toutefois, une alimentation saine, associée à d’autres comportements sains, renforce la capacité de votre système immunitaire à lutter contre les infections. Consultez également l’Ordre professionnel des diététistes du Québec pour une consultation avec une nutritionniste.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire qui pourrait vous intéresser
Cancer et nutrition – Avril 2020

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Aliments « anticancers » pour les hommes
Suis-je à risque
Signes et symptômes 

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.Qu’est-ce qu’une diète anti-inflammatoire?
Les 5 types d’aliments à limiter pour une prostate en santé
Idées de cocktail-santé pour votre prostate

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2021

, ,

Un commentaire

  • bernard lemonde says:

    Merci. Je vais voir si ma nutrition est adéquoite pour le moment avec une nutritionniste professionnelle que je dois trouver dans ma région de Sherbrooke.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE