Nouvelles de PROCURE

avril 5, 2021

Que choisir entre la chirurgie radicale ou la radiothérapie?

À moins de ne pas être candidat pour l’une des deux options, il n’y a en général pas de règles strictes pour décider si la chirurgie radicale ou la radiothérapie est préférable comme traitement. Si votre cancer est vraiment confiné à votre prostate, il peut être guéri par une chirurgie ou une radiothérapie. Cependant, pour bénéficier d'un traitement curatif, votre espérance de vie doit être de 10 à 20 ans à compter de votre diagnostic. En effet, de nombreux cancers de la prostate se développent lentement et les hommes mourront parfois d'autres causes avant de succomber à leur cancer. 

Le traitement de votre cancer de la prostate est une décision très personnelle. Le choix entre la radiothérapie par rapport à la chirurgie radicale (prostatectomie radicale) est souvent basé sur les avantages et les désavantages de ces options. Dans une situation où il n'y a pas de bon choix, ces deux options étant équivalentes en termes d’années de survie, obtenir les bonnes informations est primordial. Pour vous sentir en confiance et vous impliquer activement dans votre choix, il est important d’être vu par un urologue et un radio-oncologue pour avoir les deux points de vue.

Ayez à portée de main les trois questions suivantes pour entamer la discussion avec les deux spécialistes:

  • Quelle est mon espérance de vie et le risque de progression de mon cancer sans traitement?
  • Quelle est mon espérance de vie et le risque de progression de mon cancer avec la chirurgie radicale? Et avec la radiothérapie?
  • Quels sont les risques ou les effets secondaires liés à la chirurgie radicale versus la radiothérapie?

Risque de progression de votre cancer de la prostate

Sachez qu'avant de faire une recommandation, votre médecin évaluera votre risque de progression ou de récidive: avez-vous un cancer à faible risque, à risque intermédiaire ou à haut risque de progression? 

Pour cette évaluation, qui peut influer sur l’approche thérapeutique, on tient compte du stade clinique, du taux d’APS et du score de Gleason. À titre d’exemple, votre médecin pourrait vous proposer un traitement plus agressif si votre risque de récidive est élevé. À contrario, si votre risque de progression est faible, vous pourriez vous voir offrir une surveillance active sans recevoir immédiatement de traitement.

Vous n’êtes pas un candidat pour une surveillance active? En général, la chirurgie radicale ou la radiothérapie suffisent lorsque la tumeur ne déborde pas de la prostate. Ces deux traitements sont très efficaces avec un taux de guérison semblable 5 à 10 ans après le traitement. Plusieurs études démontrent qu’après un an, la qualité de vie est comparable pour les deux traitements (en tenant compte des effets secondaires et des complications).

Comprendre les effets secondaires de votre traitement

Que nous parlions de chirurgie radicale ou de radiothérapie, ces traitements peuvent avoir des conséquences sur vos fonctions urinaires, érectiles ou intestinales. Ces effets secondaires s’expliquent par la proximité de vos nerfs érectiles, de votre vessie - et du fait que votre prostate entoure votre urètre, le canal qui permet l’élimination de vos urines - et de votre rectum. Ils varient d’une personne à l’autre selon le degré de la maladie, l’âge et l’état de santé. La bonne nouvelle est que de nombreuses stratégies peuvent vous aider à les gérer. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Peu importe le traitement choisi, il faudra s’impliquer et collaborer avec votre urologue, radio-oncologue, nutritionniste ou physiothérapeute pour récupérer votre continence, vos érections, gérer vos problèmes urinaires ou intestinaux. Tout cela requiert patience, persévérance et résilience. N’hésitez pas à en parler à votre médecin avant, pendant et après votre traitement. 


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire qui pourrait vous intéresser
Nouveau diagnostic? Comment choisir un traitement avec Dr Michel Hugues Lebel – Janvier 2021

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Pronostic et survie
Effets secondaires 

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article de blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Comprendre votre rapport de biopsie
Avez-vous dit cancer de la prostate?
Est-ce sécuritaire de retarder mon traitement?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2021

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE