Nouvelles de PROCURE

avril 13, 2018

Hormonothérapie et prise de poids non souhaitée: pourquoi et on fait quoi?

Certains traitements comme l’hormonothérapie peuvent entraîner une prise de poids non souhaitée... et une perte de masse musculaire. En effet, une chute de la testostérone provoque un ralentissement du métabolisme. Il suffit alors de continuer de manger comme avant le début du traitement pour se retrouver rapidement avec cinq ou dix kilos en trop.

Pendant le traitement, la priorité sera de freiner ou stopper cette prise de poids. Il est déconseillé de commencer un régime amaigrissant qui pourrait se montrer dangereux sans en parler à son médecin; les régimes amaigrissants populaires vous feront perdre plus d'eau et de masse musculaire que de gras, ce que vous ne pouvez pas vous permettre sous hormonothérapie. Il conviendra plutôt de diminuer les apports énergétiques en favorisant les fruits et légumes et en limitant les aliments gras et sucrés. De plus, dans la mesure du possible, la pratique de 30 minutes d’activité physique quotidienne adaptée est conseillée.

Il serait utile aussi de consulter une diététicienne ou nutritionniste qui peut tenir compte de vos effets secondaires dans le régime alimentaire qu’elle vous proposera. Cette rencontre peut en effet donner le coup de pouce nécessaire lorsque l’on ne sait pas par où commencer.

Suggestions pour les hommes touchés aux prises avec un gain de poids

  • Un maximum de 15 à 20 % de votre consommation de calories peut provenir de matières grasses
  • Faites cuire vos légumes à la vapeur et faites rôtir le poisson et la volaille ou encore faites-les cuire sur le gril, plutôt que de les faire frire
  • Mangez de une à deux portions de poisson frais par semaine
  • Mangez des fruits et des légumes frais
  • Utilisez des herbes, de l’ail, des oignons et des épices plutôt que du beurre, du sel ou des sauces riches en matières grasses
  • Mélangez du jus de fruits à de l’eau pétillante comme boisson gazeuse
  • Réservez les pâtisseries, les aliments et les viandes transformées ou salées les pour les occasions spéciales
  • Réduisez à 2 fois semaine ou éliminez votre consommation de viandes rouges

Maintenez votre masse musculaire

Pour conserver votre niveau d’énergie et réduire la perte musculaire, assurez-vous que chaque repas et collation renferme une source de protéines (poisson, volaille, produits laitiers, noix, légumineuses, œufs, viande).

Maintenez un indice de masse corporelle (IMC) dans les normes, entre 20 et 25. L’IMC se calcule en divisant votre poids (en kg) par votre taille (en mètres) au carré (IMC = poids/taille2).

Enfin, prenez le temps de savourer chacun de vos repas et lisez notre section Diète et traitements pour des conseils additionnels.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser 

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien  ci-dessous.
Aliments « anticancers » pour les hommes

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Votre rôle lorsque vous êtes sous hormonothérapie
Qu’est-ce qu’une diète anti-inflammatoire?
5 trucs pour changer une habitude

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés - 2020

,

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE