Nouvelles de PROCURE

janvier 9, 2020

Selon une étude, les hommes connaissent peu le rôle de leur prostate…

Septembre 2019 - Une enquête révèle le faible niveau de connaissance des hommes quant à la santé et le rôle de leur prostate 

Tiré du communiqué de presse de l’Association européenne d’urologie – Cliquez ici pour le lire sans son intégralité.  

La méconnaissance des hommes de plus de 50 ans de la santé de la prostate est alarmante, selon une nouvelle enquête menée à la demande de l’Association européenne d’urologie (AEU), bien que, passé l’âge de 60 ans, plus de 40% souffrent d’une prostate hypertrophiée.

Cette enquête menée auprès de 3 010 hommes de plus de 50 ans au Royaume-Uni, en Allemagne et en France visait à évaluer le niveau de connaissance de la prostate. Cette enquête a montré que seul un homme sur quatre (26%) de plus de 50 ans est en mesure d’identifier correctement la fonction principale de la prostate.

L’étude a révélé diverses conceptions erronées concernant la santé de la prostate et plus particulièrement des prostates hypertrophiées (HBP), 38% seulement des participants étant en mesure d’identifier correctement le trouble. Une prostate en bonne santé a environ la taille d’une noix, et sa principale fonction est la production du fluide séminal transportant le sperme. Bien que sa taille augmente lentement avec l’âge, seul un participant sur six (17%) a déclaré à raison que les symptômes d’une prostate hypertrophiée ne sont pas un signe de vieillissement « normal ».

Selon le professeur Hein Van Poppel, urologue et Secrétaire général adjoint de l’EAU (Association Européenne d’Urologie): « Les résultats sont préoccupants, en particulier lorsque l’on sait que les hommes visés par l’enquête dans cette tranche d’âge sont les plus susceptibles de souffrir de problèmes de prostate tels que le cancer et l’hypertrophie. L’incidence de ces états et de leurs conséquences pour la pratique médicale ne fera que s’accroître en raison du vieillissement de la population. Aussi devons-nous veiller à ce que les hommes soient bien informés pour consulter et, si nécessaire, se faire soigner rapidement. »

Autre résultats de l’enquête « en bref »

  • La connaissance de la fonction principale de la prostate augmente avec l’âge (21% chez les 50-55 ans à 35% chez les 70 ans et plus) ;
  • Quand ou s’ils sont amenés à parler des symptômes d’une prostate hypertrophiée, la majorité des participants (61%) préfère s’adresser à leur médecin traitant ;
  • Un participant sur quatre se tournera vers Internet pour en savoir plus sur ses symptômes et seulement 13% en parleront avec leur conjoint.

Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Maladies liées à la prostate

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
J’ai mal à la prostate. Est-ce un cancer?
Vous avez des symptômes urinaires et êtes inquiets?
5 faits à savoir sur l’HBP

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Un commentaire

  • Pierre says:

    En effet, toute ma vie j’ai entendu parler parfois de la prostate et j’étais sûr que c’était une glande qui produisait une hormone quelconque dans le corps et qu’elle se situait quelque part dans le bassin, pas plus que ça… Jusqu’à ce que je passe un test de psa et qu’on découvre par la suite que j’avais un cancer et je devais me faire enlever ma prostate. C’est là que j’ai appris les rôles importants de cette petite glande, comme fabriquer une partie de mon sperme et que c’était elle qui me permettait d’éjaculer. Dire que toute ma vie j’ai eu ce sperme qui sortait et je croyais que ça venait des testicules… Maintenant que j’ai ma prostate enlevée, mes testicules sont encore là, mais je n’ai plus de sperme. J’ai été dans l’erreur toute ma vie lol!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE