Nouvelles de PROCURE

septembre 23, 2021

Cancer de la prostate: affronter son diagnostic

Le diagnostic du cancer de la prostate est un événement stressant qui engendre souvent des sentiments d’impuissance, de désespoir et d’incertitude face à l’avenir. Affronter son diagnostic peut provoquer de fortes réactions émotives, comme la crainte, la peur, une impression de solitude et de perte de contrôle de sa vie. Tout cela est normal! 

Mais... par où commencer? 

Une fois la poussière retombée, le meilleur remède à l’anxiété d’un tel diagnostic est l’information. Plus vous êtes informé sur la maladie, les options de traitement et les effets secondaires, plus il sera facile pour votre urologue de vous guider dans votre choix de traitement. 

Sachez que le cancer de la prostate peut être classé selon son risque de progression ou de récidive. Pour cette évaluation, qui peut influer sur l’approche thérapeutique, on tient compte du stade clinique, du taux d’APS et du score de Gleason. À titre d’exemple, votre médecin pourrait vous proposer un traitement plus agressif si votre risque de récidive est élevé. À contrario, si votre risque de progression est faible, vous pourriez vous voir offrir une surveillance active sans recevoir immédiatement de traitement.

Cela dit, assurez-vous de prendre le temps nécessaire pour la cueillette d’information. Cette cueillette commence par comprendre votre rapport de biopsie et ce que les chiffres signifient.

Exprimez vos émotions et vos besoins 

Bien sûr, chaque cas est particulier et chaque personne réagit différemment aux situations stressantes. L’acceptation de cette nouvelle réalité — le cancer de la prostate — est une première étape importante pour planifier la façon dont vous allez affronter les défis liés à votre situation.

Voici quelques pistes susceptibles de vous aider à faire face au cancer de la prostate

  • Allez chercher du soutien: les membres de votre famille, vos amis intimes, des collègues en qui vous avez confiance, nos infirmières sont là pour vous soutenir et vous aider.
  • N’ayez pas peur de poser des questions à votre médecin: préparez une liste de questions sur papier pour ne pas les oublier, sinon, contactez-nous pour que nous puissions vous guider.
  • Préservez votre amour-propre: vivez au jour le jour, conservez une attitude positive, demeurez optimiste et imaginez des objectifs réalistes qui donneront un sens à votre vie.

Et n’oubliez pas qu’il n’y a pas de bonne ni de mauvaise manière de parler de votre cancer! Si vous avez des conseils que vous aimeriez partager avec d'autres hommes dans la même situation que vous, n'hésitez pas à leur en faire part en laissant un commentaire que nous publierons.


Découvrez nos nouvelles capsules animées
Découvrez trois nouvelles capsules animées, aussi uniques et originales les unes des autres. Soyez à l’affût!
Voici la deuxième - Diagnostic et traitement


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaire à revoir
Nouveau diagnostic? Comment choisir un traitement – Septembre 2021

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Pronostic et survie
Effets secondaires 

Articles de blogue de PROCURE qui sauront vous éclairer
Chaque semaine, nous publions un article de blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Comprendre votre rapport de biopsie
Que choisir entre la chirurgie radicale ou la radiothérapie?
Est-ce sécuritaire de retarder mon traitement?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2021

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE