Nouvelles de PROCURE

mai 30, 2022

Surveillance active en 5 points

La surveillance active en 5 points se veut un résumé d’une prise en charge d’un cancer de la prostate lequel risque très peu d’évoluer dans le temps. Donc, aussi surprenant que cela puisse paraître, il se peut que, suite à votre diagnostic de cancer de la prostate, votre médecin préfère attendre avant de commencer un traitement.

Révision médicale par le chirurgien-urologue Dr Thierry Lebeau le 26/04/2022

  • Comment expliquer cela?

Souvent, le cancer de la prostate évolue très lentement et il peut, pendant une longue période, ne pas provoquer de symptômes, ne pas se propager et ne pas mettre votre vie en danger. La surveillance active est un mode de suivi de votre cancer. Celle-ci a pour objectif de suivre le cancer et de le traiter seulement si nécessaire.

  • En quoi consiste la surveillance active?

Le terme surveillance active évoque une notion d’inactivité, ce qui n’est pourtant pas le cas. Il s’agit au contraire d’un programme dynamique axé sur un suivi étroit de l’évolution du cancer incluant test de l’APS, toucher rectal, test d’imagerie et biopsie. Des tests sont régulièrement, effectués environ tous les 3 à 6 mois, mais ceci peut varier en fonction de vos résultats.

  • Qui peut être sous surveillance active?

La surveillance active peut vous être proposée si peu d’échantillons sont positifs suite à votre biopsie, votre cancer est de bas grade (score de Gleason de 6) et limité à votre prostate, votre le taux d’APS est inférieur à 10 ng/mL et vous n’avez aucun symptôme. De cette façon, les risques de troubles érectiles, urinaires ou intestinaux associés au traitement peuvent être repoussés autant que faire se peut (du moins temporairement).

  • Un traitement si nécessaire

Si votre médecin constate que votre cancer progresse, il peut alors recommander un traitement actif (prostatectomie radicale, radiothérapie et/ou hormonothérapie). Environ 25% à 30% des hommes sous surveillance active finissent par être traités du fait de signes de progression du cancer.  Le taux de guérison demeure le même que si vous n’aviez pas eu de surveillance active.

  • Ce que vous pouvez ressentir

Il est naturel de s’inquiéter de la probabilité que la croissance et la propagation de votre cancer puissent être plus rapides que prévu. Certains hommes peuvent trouver trop stressant de faire l’objet d’une surveillance active sans recevoir de traitement actif. Dans un tel cas, l’administration immédiate d’un traitement pourrait être une meilleure option. Si cela vous préoccupe, parlez-en à votre médecin.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos webinaires PEP animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Webinaires à revoir
Biopsie, comprendre son rapport
La surveillance active comme option de traitement

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Faire face au cancer

Articles de blogue de PROCURE qui sauront vous éclairer
Chaque semaine, nous publions un article de blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Qu’est-ce qu’un PI-RADS?
Tests et examens en 5 points
Mythes entourant la biopsie
Récidive: docteur, vais-je mourir?

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2022

,

Retour
Nouvelles de PROCURE