Nouvelles de PROCURE

septembre 23, 2019

Bienvenue la vie… L’histoire de Serge

Deuxième partie du témoignage de Serge

« Dans mon précédent témoignage Seul face à mon diagnostic, je mentionnais qu’à l’annonce de mon cancer de la prostate, un cancer très agressif, ma compagne de l’époque avait mis un terme à notre relation de couple, la maladie – surtout le cancer – n’étant pas sa tasse de thé. Je me retrouvais donc devant deux situations graves à digérer et je dois avouer que le motton ne passait pas du tout.

Il n’existe aucun moyen facile de recevoir un diagnostic de cancer avancé. Lutter pour comprendre ce que cela signifie pour moi, pour ma vie future, n’entraînait qu’une confusion totale et des sensations qui variaient du dépassement et de l’engourdissement, à la tristesse et la peur.

En rétrospective, je comprends aujourd’hui une chose importante: c’est qu’il n’y a pas de « bonne » façon de gérer les sentiments qu’on éprouve dans ces moments. On ne peut que gérer cette étape de notre vie du mieux qu’on peut. Je comprends également qu’on ne peut modifier nos relations avec certaines personnes de notre entourage. Les gens ne gèrent pas tous la nouvelle d’une maladie grave de la même façon.

Justement et étrangement, être forcé à prendre des décisions pour gérer ma maladie m’a aidé à focusser sur les deux choses les plus importantes pour moi: ma santé et mon bien-être. Une fois ces deux aspects sous contrôle, je devais me convaincre que mon cancer de la prostate et les effets secondaires qui découlent des traitements ne freineraient pas mes espoirs de trouver la perle rare. Et j’ai eu raison d’y croire. Lorsque j’ai rencontré Nathalie, j’ai été franc et honnête sur ma condition. Pas de cachettes, pas de semblant. Je n’ai jamais senti de peur, de rejet, de malaise de sa part, au contraire. Une écoute active, du respect, une ouverture d’esprit et une grande compréhension sont les qualités qui se dégageaient de cette belle femme. Il est donc important de passer par-dessus notre angoisse de déplaire et de prendre le risque d’avoir mal.

Pour ce qui est de la sexualité, j’ai une fois de plus été franc. Entre une érection et la vie, j’ai choisi la vie. On oublie trop souvent que les plaisirs les plus simples sont ceux qui rendent la vie meilleure. Et comme le disait si bien Martin dans son témoignage, les avancées en recherche, les nouveaux traitements disponibles pour retarder la progression de cette bébitte et de ses métastases, les années de vie additionnelles que j’ai devant moi, jouent en ma faveur. L’espoir est définitivement au rendez-vous!

Et j’ai bien l’intention de profiter de chaque instant et d’apprécier ce qui m’entoure au maximum, sans aucun regret. Et c'est avec plaisir que je vous prête cette même intention. »

Serge


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaine YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2872 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Cliquez sur l'image et inscrivez-vous à notre prochaine conférence

 Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2019

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE