Nouvelles de PROCURE

août 24, 2020

Qu’est-ce que l’andropause au juste?

Selon l'Association des médecins endocrinologues du Québec (AMEQ), les termes « andropause » et « ménopause chez l’homme » ne sont pas adéquats. La ménopause est l’arrêt des cycles menstruels survenant chez toutes les femmes. Donc, qu'est-ce que l'andropause au juste?

Les niveaux de testostérone chez l’homme ne diminuent pas subitement, mais plutôt graduellement en vieillissant. Ce ne sont pas tous les hommes qui auront une diminution importante de la testostérone avec l’âge. L’évaluation et le traitement des changements hormonaux chez l’homme et chez la femme doivent être diagnostiqués et traités différemment.

Communément surnommée ménopause masculine ou andropause, la baisse de testostérone au fil des ans est souvent perçue comme le pendant masculin de la ménopause chez les femmes. Or cette comparaison est plutôt boiteuse et diffère de la ménopause féminine à plusieurs égards. D'une part, et contrairement à la ménopause, alors que la production d'hormones s'arrête complètement, la baisse de testostérone est un processus progressif sur plusieurs décennies. Le taux de testostérone commence à diminuer à partir de l’âge de 30 ans, d’environ 1% par an. D’autre part, malgré cette baisse de testostérone qui entraine des symptômes spécifiques, le système reproductif n’est pas touché et la production des spermatozoïdes demeure possible alors que la ménopause féminine marque la fin du cycle de reproduction féminin.

Cependant, les hommes éprouvent une gamme de symptômes et de changements en vieillissant, que certaines personnes comparent aux effets de la ménopause.

Alors, quelle est la meilleure façon de parler de la soi-disant ménopause masculine?

De nombreux médecins utilisent le terme « andropause » pour décrire les changements hormonaux liés au vieillissement chez les hommes. D'autres termes incluent le syndrome de carence en testostérone, la carence en androgènes de l'homme vieillissant et l'hypogonadisme masculin tardif.

Les hommes touchés le sont habituellement à partir de 45 ans environ et la baisse importante de testostérone peut entrainer des symptômes physiques et psychologiques. Les symptômes possibles de la déficience en testostérone selon l'Association des médecins endocrinologues du Québec (AMEQ) sont…

  • Changements de l’humeur et mauvaise concentration
  • Peu d’énergie
  • Diminution de la force musculaire et de l’endurance
  • Augmentation du gras corporel
  • Diminution de la libido (désir sexuel)
  • Difficulté à obtenir et à maintenir une érection
  • Diminution de la croissance de la barbe et des poils
  • Développement des seins
  • Bouffées de chaleur
  • Ostéoporose (fragilité des os)

Est-ce que l’andropause se traite?

Plusieurs des symptômes que l’on associe à l’andropause peuvent être liés au vieillissement normal, ou encore être causés par une autre maladie. Par conséquent, en plus de l’examen physique et du questionnaire approprié, votre médecin procèdera à des analyses sanguines et à divers tests afin de déterminer le trouble (ou l’invalider.)

Si effectivement votre taux de testostérone est très bas, votre médecin peut vous prescrire un traitement hormonal, comme de la testostérone soit par gélules, injections, timbres ou un gel corporel. Cependant, ce traitement n’est pas pour tout le monde: il demeure contre-indiqué chez tous patients avec le cancer de la prostate, par exemple. Si votre médecin suggère ce type de traitement, prenez le temps de peser les pour et contre avant de prendre votre décision.

Pour vous aider à gérer certains de vos symptômes, votre médecin peut également recommander certains changements à votre mode de vie, tel un programme d’exercice jumelé à un régime alimentaire sain, et au besoin, prescrire une médication comme un antidépresseur, s’il y a présence de dépression.

Chose certaine, il ne faut pas s’autodiagnostiquer et surfer l’internet pour acheter des suppléments de testostérone. Les effets pourraient être dévastateurs pour votre santé. Dans le doute, on consulte!


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Reconnaître les signes et symptômes
Maladies liées à la prostate
Peut-on prévenir le cancer?

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
Santé masculine - 10 erreurs à ne pas faire
En manque d’idée pour garder la forme après 50 ans?
6 conseils pour maintenir votre prostate en santé

Adapté par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE