Nouvelles de PROCURE

mars 8, 2018

Sélénium et vitamine E: alliés ou ennemis du cancer de la prostate?

On a longtemps cru que la vitamine E et le sélénium avaient un quelconque effet protecteur vis-à-vis du cancer de la prostate.

La réalité est qu’une équipe de chercheurs américains a démontré qu'une supplémentation en sélénium et en vitamine E, même à faible dose, augmente le risque de développer un cancer de la prostate si ces compléments alimentaires sont pris sans qu'il y ait de carence avérée.

L’étude SELECT

Une précédente étude, intitulée "Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT), avait suivi 35 000 hommes et avait démontré dans un premier temps que la prise de sélénium et de vitamine E ne protégeait pas contre le cancer de la prostate.

Allant plus loin dans leurs recherches, les scientifiques ont ensuite découvert que non seulement ces compléments alimentaires n'avaient pas d'effet protecteur, mais qu'au contraire la prise de fortes doses de sélénium (200 mcg/jour) et de vitamine E (400 UI/jour) augmentait de façon très significative le risque de développer un cancer de la prostate avancé donc plus agressif.

Conclusion : Demandez conseil à votre médecin

  • Évitez les fortes doses de suppléments de vitamines ou de minéraux, car ils peuvent contribuer à augmenter le risque de cancer de la prostate. Au lieu de consommer des suppléments, essayez de répondre à vos besoins en nutriments en mangeant des aliments santé.
  • Notez qu’il n’a pas été montré que la prise de suppléments contenant des antioxydants comme le bêta-carotène, la vitamine E ou le sélénium pouvait offrir une protection contre le cancer de la prostate. En fait, la vitamine E pourrait augmenter le risque de développer un cancer de la prostate.
  • Les risques augmentent lorsque la vitamine E et le sélénium sont pris en tandem, alors que vous n'êtes pas en manque (carencé), donc si vous n'en avez pas besoin.

Pas sans avis médical.

On vous recommande de ne recourir aux compléments alimentaires que sur avis médical. Votre médecin peut, par exemple, vous en prescrire s’il détecte une carence (c’est assez fréquent pour la vitamine D), ou dans certaines indications médicales bien déterminées.

Références :

Cancer de la prostate – Comprendre la maladie et ses traitements-4e édition
NIH-National Cancer Institute

Joignez-vous à nous! Inscrivez-vous ici ou en cliquant sur l’image

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE