Nouvelles de PROCURE

mars 3, 2020

Les omégas-3 – Poissons ou suppléments?

On oublie souvent l’importance de certains «bons» gras dans notre alimentation quotidienne. C’est le cas des gras dits polyinsaturés: les omégas-6 et les omégas-3. Ces gras sont capitaux pour notre organisme, mais le corps humain est incapable de les fabriquer. La seule solution pour lui est de le trouver dans notre alimentation. Si les omégas-6 sont présents en grande quantité dans les aliments dont nous avons l’habitude de consommer (viandes, œufs, légumes…), les omégas-3 quant à eux sont présents dans peu d’aliments. On les retrouve dans les poissons et dans des sources dites végétales… et les suppléments vendus dans les pharmacies, entre autres.

Populaires depuis plusieurs années, on attribue aux acides gras oméga-3 de nombreux bienfaits pour la santé cardiovasculaire, mais également pour les systèmes cérébral, hormonal et inflammatoire. Et nous savons que bien manger, cela commence par la consommation d’une variété d’aliments au quotidien afin d’obtenir tous les éléments nutritifs essentiels à une bonne santé. De fait, l’alimentation est l’un des facteurs de risque auquel on songe le plus dans le cancer de la prostate.

Effets tangibles d’une saine alimentation

Nous savons que les hommes dans les pays occidentaux, tels qu’en Amérique du Nord, sont plus susceptibles d’avoir un cancer de la prostate que les hommes dans les pays d’Asie orientale tels que la Chine et le Japon. Et que les hommes asiatiques établis en Amérique du Nord depuis au moins une génération courent les mêmes risques que les Nord-Américains de souche.

Cela peut être à cause du régime alimentaire occidental, qui contient moins de fruits, de légumes et de poissons, et plus de viande, de produits laitiers, de sucre, de graisses et d’aliments transformés. Les réponses viendront avec la recherche.

Il est possible qu’une diète «anti-inflammatoire», c’est-à-dire riche en oméga-3 (poissons et autres sources végétales), en légumes (tomates cuites, brocoli, etc.), petits fruits, légumineuses, thé vert et d’autres aliments, réduise le risque de développer un cancer de la prostate.

Le changement des habitudes alimentaires a aussi des avantages pour la prévention des maladies cardiovasculaires et d’autres cancers comme le cancer du côlon. Il ne faut pas oublier que l’on parvient à guérir de nombreux hommes atteints du cancer de la prostate ou que leur risque d’en mourir est minime et qu’un changement de régime alimentaire peut avoir des effets tangibles sur les autres maladies.

Il est évident que plus d’études sur ce sujet sont nécessaires. Mais en attendant, il est vivement recommandé de choisir judicieusement ses aliments, incluant ceux qui regorgent d’oméga-3.

Mais qu’en est-il des omégas-3

Les gras oméga-3 font partie de la famille des gras polyinsaturés essentiels. Comme mentionné plus haut, ils sont dits essentiels puisque notre corps n’en fabrique pas, mais sont nécessaires au développement de celui-ci.

Selon la American Heart Association, plusieurs études ont démontré les effets protecteurs d’une consommation d’aliments riches en oméga-3, surtout du poisson, contre les maladies cardiovasculaires.

Quant à la NIH 2019 (National Institute of Health) aux États-Unis, les scientifiques étudient les omégas-3 pour comprendre comment ils affectent la santé. Par exemple, les personnes qui mangent du poisson et d'autres fruits de mer ont un risque moindre de plusieurs maladies chroniques. Mais il n'est pas clair si ces avantages pour la santé proviennent simplement de la consommation de ces aliments ou des omégas-3 contenus dans ces aliments.

N’en demeure pas moins qu’il est primordial de les obtenir, idéalement, par le biais de l’alimentation pour retirer le maximum de bienfaits.

Sources d’oméga 3

Les poissons

  • Les poissons – comme le thon pâle en conserve, le saumon, la goberge, la truite, etc. sont une grande source d’oméga-3. Il est conseillé d’en manger au moins 2 fois par semaine.
  • Mieux vaut les consommer frais ou en conserve, car les poissons surgelés perdent leurs oméga-3 au fur et à mesure du temps de conservation.
  • On peut aussi penser aux sardines en boites, mais seulement si elles sont conservées dans de l’huile d’olive et non de tournesol qui est trop riche en oméga-6.

Les sources végétales

  • Les sources incluent les noix de Grenoble, graines de lin, huile de noix, huile de canola, fèves de soja, tofu, etc.

Et les suppléments dans tout cela?

Selon Diabète Québec, les suppléments d’oméga-3 sous forme d’huile de poisson devraient être utilisés sous supervision médicale, car ils peuvent occasionner certains effets secondaires. Même son de cloche du côté de la American Heart Association. Par ailleurs, le fait d’aller chercher ses oméga-3 dans le poisson plutôt qu’en suppléments permet de réduire sa consommation de viande et de varier davantage son alimentation. Aussi, le poisson procure des protéines de haute valeur nutritive, des minéraux tels que le sélénium, et des antioxydants. Ce sont tous des nutriments cardioprotecteurs et sains pour la santé qu’on ne retrouve pas dans un simple supplément d’oméga-3.


Prenez le temps nécessaire pour consulter chacune de nos pages sur ce site Web, de même que notre chaîne YouTube, question de vous familiariser avec la maladie, nos conférences ou webinaires animés par des experts, les ressources disponibles et le soutien qui vous est offert.

Vous avez des questions ou des préoccupations? Surtout, n’hésitez pas. Contactez-nous au 1 855 899-2873 pour discuter avec une infirmière spécialisée en uro-oncologie. C’est simple et gratuit, comme tous nos services d’ailleurs.

Conférence qui pourrait vous intéresser 

Pages de notre site qui pourraient vous intéresser
Vous voulez en savoir davantage? Vous n’avez qu’à cliquer sur un des liens ci-dessous.
Suis-je à risque
Comment réduire mon risque
Signes et symptômes

Nouvelles de PROCURE qui pourraient vous intéresser
Chaque semaine, nous publions un article blogue. En voici quelques-uns pour vous.
6 conseils pour maintenir votre prostate en santé
5 faits à savoir sur la prostatite
5 faits à savoir sur la prostate volumineuse (HBP)

Rédigé par PROCURE. © Tous droits réservés – 2020

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE