Nouvelles de PROCURE

mars 1, 2018

La D: vitamine ou hormone? Et pourquoi est-elle importante?

En dépit de son nom, la vitamine D n’est pas vraiment une vitamine, mais une hormone qui se synthétise sous l’effet du soleil.

Elle augmente l’absorption du calcium et du phosphore provenant des aliments dans le corps. Elle dépose le calcium et le phosphore dans les os et les dents, les rendant ainsi plus solides et plus sains, et protège le système immunitaire contre les infections. Elle est également bénéfique pour la fonction musculaire, ce qui peut améliorer l’équilibre et réduire le risque de chutes pouvant causer des fractures.

La vitamine D a une double origine : alimentaire (elle nous vient notamment des œufs, du beurre, du foie et des poissons gras) et elle est aussi synthétisée par l’organisme au niveau de la peau sous l’action des rayons solaires ou ultraviolets. En effet, les rayons du soleil stimulent l’organisme à produire de la vitamine D (la vitamine D est l’une des rares à être produite par l’organisme ; les autres proviennent de l’alimentation).

Le surplus de calcium et la déficience en vitamine D

On a de plus en plus de preuves qu’une déficience en vitamine D peut jouer un rôle dans le développement du cancer de la prostate. Certaines données permettent de penser qu’il existe un lien entre une déficience en vitamine D et le risque accru d’un cancer de la prostate. Ainsi :

  • les Japonais ont un des taux les plus faibles de cancer de la prostate et leur alimentation est riche en vitamine D (du fait de leur consommation de poissons).
  • un apport élevé de produits laitiers riches en calcium a été associée à un risque accru de cancer de la prostate, l’ingestion de calcium faisant baisser le taux de vitamine D dans le sang.
  • en vieillissant, l’organisme est moins en mesure de fabriquer de la vitamine D. Cela pourrait expliquer en partie pourquoi le cancer de la prostate se développe chez les hommes plus âgés.
  • les Américains de race noire ont le taux de cancer de la prostate le plus élevé au monde. Il est possible que la mélatonine de la peau noire interfère avec la synthèse de la vitamine D.
  • les hommes qui vivent dans les pays plus froids, où il y a moins d’heures d’ensoleillement, sont davantage sujets au cancer de la prostate.

Recommandations

Malgré la consommation d’aliment riche en vitamine D, son apport est insuffisant. Du fait de la latitude nordique du Canada et de la faiblesse des rayons du soleil en automne et en hiver, il est recommandé à tous les Québécois, aux hommes atteints du cancer de la prostate ou présentant un risque élevé d’en développer un de prendre des suppléments de vitamine D. Qui est particulièrement à risque ?

Vous n’obtenez probablement pas suffisamment de vitamine D si :

  • vous avez plus de 50 ans ;
  • vous avez la peau foncée ;
  • vous ne sortez pas souvent à l’extérieur ;
  • vous portez des vêtements recouvrant la majeure partie du corps.

Si vous appartenez à un de ces groupes, demandez à votre médecin si vous devriez prendre un supplément de 1 000 à 2 000 UI par jour de vitamine D, et ce, durant toute l’année.

Références :
NIH-National Cancer Institute-31 octobre 2017
Cancer de la prostate – Comprendre la maladie et ses traitements-4e édition
Ostéoporose Canada

,

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour
Nouvelles de PROCURE